SÉBASTIEN LECORNU : "TRANPARENCE, MODÈLE, RENOUVEAU & UNION"

Publié le par la-petite-souris-normande.com

SÉBASTIEN LECORNU : "TRANPARENCE, MODÈLE, RENOUVEAU & UNION"

Alors que Bruno Le Maire et Hervé Morin savouraient leurs victoires de l’union UMP-UDI & Divers Droite, des conciliabules commençaient dès le soir du 2ème tour des départementales pour que les Conseillers départementaux de la Droite s’accordent sur le choix du futur président du département.

D’amicales pressions se firent auprès de Jean-Paul Legendre, à qui l’on proposait la place de 1er Vice-Président pour avoir porté le flambeau d’Eure-Avenir (l’Opposition sous le mandat de Jean-Louis Destans).

Rappelons que Bruno Le Maire avait désigné Sébastien Lecornu pour orchestrer la campagne électorale, ce qu’il réalisa avec succès.

SÉBASTIEN LECORNU : "TRANPARENCE, MODÈLE, RENOUVEAU & UNION"

Un autre mérite revient à Franck Gilard, le Député de la 5ème circonscription, qui après avoir choisi Sébastien Lecornu comme Attaché parlementaire, le prépara à la conquête de Vernon comme il le fit avec Frédéric Duché pour Les Andelys et Alexandre Rassaërt pour Gisors.

Les jeux étant faits, à 28 ans Sébastien Lecornu devient le plus jeune des présidents de départements en étant élu avec 30 voix et 16 bulletins blancs soit une majorité absolue dès le 1er tour.

SÉBASTIEN LECORNU : "TRANPARENCE, MODÈLE, RENOUVEAU & UNION"

Après avoir été félicité par Andrée Oger, la Doyenne de l’Assemblée départementale, dans son discours d’intronisation, Sébastien Lecornu a tenu à rassurer l’électorat Eurois qui fit basculer le département à Droite en prônant la transparence et le renouveau.

TRANPARENCE

« Ce qui a été fait, bien ou mal, a été fait. Si je veux m'inscrire dans une démarche nouvelle, avec des ambitions fortes pour notre département, c'est que j'ai entendu, comme vous tous, les doutes que nos concitoyens expriment sur l'action politique elle-même. C'est la responsabilité de chacun d'entre nous d'y répondre. Pour ma part, j'entends le faire avec vous, avec l'appui de tous ceux qui travaillent au sein de cette institution. Le Conseil départemental que vous incarnez, dans l'Eure, c'est la République proche des citoyens ».

Et, s’adressant à ses collègues de l’Assemblée départementale de préciser comment : « en matière financière. Chaque euro dépensé doit être utile. Pas de hausse des impôts mais une gestion très rigoureuse du Département, j’en suis le garant ».

 

L’EURE DOIT ETRE UN MODÈLE !

« Agir vite de façon résolue, innover, aller chercher ailleurs des exemples à suivre quand il y en a. C'est ce que nous ferons tant je souhaite que l'Eure devienne lui-même un département modèle ».

« Les élus se doivent d’être exemplaires. Il leur sera proposé de signer sur l’honneur une charte d’éthique républicaine. Les citoyens ne comprendraient pas que des élus soient payés et ne viennent pas siéger ».

« La politique de territoire sera juste, la couleur politique des cantons ou des communes n’a pas d’importance. Les zones blanches de la téléphonie mobile n’ont pas de couleur politique. Et ce que je dis ne sont pas de vains mots »

« la vidéoprotection sera développée dans et devant les collèges tandis que très vite, un corps d’inspection supervisé par un magistrat ou un ancien magistrat aura pour mission de contrôler les bénéficiaires des aides sociales. Ceci afin d’éviter le gaspillage qui jette la suspicion sur tous. »

Vidéoprotection pour protéger les collégiens Eurois et contrôle des bénéficiaires des aides sociales : 2 sujets récurrents au cours de la campagne électorale qui seront appréciés des électeurs.

 

LE RENOUVEAU

« Le renouveau, ce n'est pas un slogan, c'est un appel, un mot d'ordre, une exigence ».

« J'ai indiqué une méthode, fixé des objectifs, défini un calendrier. Dans  un mois nous aurons une nouvelle session. Dans trois, un tableau complet de la situation financière, de l'organisation du Conseil départemental et de ses satellites. Dans six mois, un budget rectificatif. Et de nouveaux contrats d’agglos et de pays. Enfin dans neuf mois un nouveau budget.  D'ici là, tout le monde, je l'espère, se sera rendu compte qu'un élan nouveau aura été donné ».

 

L’APPEL A L’UNION

«J’attends le soutien de tous… Pour la revitalisation du monde rural qui passe par le numérique, la lutte contre la désertification médicale ou les réseaux routiers, j’attends le soutien de tous. Nous serons au service de l’emploi, l’emploi qui permet de régler les difficultés sociales.»

Un appel notamment en direction des Conseillers départementaux d’Opposition, qui comprenant 16 élus se sont divisés en 3 groupes : le PS, représenté par Janick Léger, Gaëtan Levitre pour le PCF-EELV et un groupe éphémère composé de Bruno Questel et sa co-listière…

Avant la clôture de cette session, il fut procédé à la constitution de la Commission permanente. La commission délibère sur de nombreux dossiers qui concernent le quotidien des Eurois (vote des subventions, lancement des chantiers d’équipements, actions de soutien aux personnes démunies, aux événements culturels, aux projets des territoires...), en assurant la permanence de l’assemblée départementale qui lui donne délégation. Elle se réunit environ une fois par mois. Sa composition :

Président : Sébastien LECORNU

1er Vice-président : Jean-Paul LEGENDRE

2° Vice-président : Frédéric DUCHE

3° Vice-président : Stéphanie AUGER

4° Vice-président : Jean-Hugues BONAMY

5° Vice-président : Hafida OUADAH

6° Vice-président : Pascal LEHONGRE

7° Vice-président : Marie-Christine JOIN-LAMBERT

8° Vice-président : Benoît GATINET

9° Vice-président : Diane LESEIGNEUR

10° Vice-président : Alexandre RASSAERT

11° Vice-président : Marie TAMARELLE-VERHAEGHE

12° Vice-président : Gérard CHERON

13° Vice-président : Martine SAINT-LAURENT

 

Discours d'intallation du Président Sébastien Lecornu.

Discours du Président du Groupe PCF-EELV & Citoyens de l'Eure.

Vidéo de la session d'installation du Conseil Départemental.

 

Publié dans ÉLECTIONS

Commenter cet article

Patrick ROBERT 08/04/2015 10:26

Vernon nous donne un bel exemple de ce que la droite doit faire dans l'Eure : Une succession bien préparée pas le député Gilard, de jeunes élus qui s'impliquent totalement dans la vie locale avec constance, un bon accompagnement de Bruno Le Maire qui excelle dans le "faire, faire".

La recette est simple, la voie est tracée; l'exemple est là, sous nos yeux.

Il ne reste donc aux autres qu'à le suivre en espérant qu'ils le souhaitent vraiment.