TOUT COÛTE CHER, SAUF L’ARGENT….

Publié le par Patrick ROBERT

TOUT COÛTE CHER, SAUF L’ARGENT….

Aujourd’hui, j’ai appelé mon banquier pour lui demander de l’argent.

Voici notre dialogue :

Le banquier : « Je vous en donnerais avec plaisir, mais je ne peux pas ! »

Moi : « Mais pourquoi,  je ne suis pas solvable ?»

Le banquier : « La question n’est pas là, c’est parce que je n’ai aucun intérêt à vous prêter de l’argent, les taux d’intérêts sont négatifs ».

Moi : « Si je comprends bien il faudrait que vous me payiez pour que je vous emprunte de l’argent ! »

Le banquier : « C’est exactement cela, non seulement je vous prêterais de l’argent, mais je vous en donnerai encore plus pour le faire ! »

Moi : « Mais c’est absurde, comment en est-on arrivé là ? »

Le banquier : « Parce qu’on a créé trop d’argent par rapport à la demande, alors le prix de l’argent a tellement baissé qu’on est obligé de subventionner ceux qui empruntent pour écouler l’argent ! ».

Moi, naïf : « Alors vous allez pouvoir donner de l’argent aux pauvres puisque vous en avez trop ! »

Le banquier : « Surtout pas, avec les pauvres, on n’est pas sûr de récupérer notre argent, les pauvres c’est risqué, c’est pour cela que plus on est pauvre, plus l’argent est cher ! »

Moi : « Alors vous allez prêter votre argent à ceux qui n’en ont pas besoin : Les riches ou les pays riches, par exemple ! »

Le banquier : « Vous avez tout compris ! Désormais les banques ne donneront de l’argent qu’à ceux qui doivent s’endetter encore plus pour maintenir leur train de vie, comme la France, par exemple ! »

Moi : « Vous ne trouvez pas cela immoral et dangereux ? »

Le banquier, un peu dépité : « Si, d’ailleurs je vais quitter la banque ».

Moi : « Ah bon et pourquoi ? »

Le banquier : « Ce métier devient sans intérêts » !

  MR PATRICK Patrick ROBERT

Publié dans PATRICK ROBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvia Mackert 22/04/2015 15:40

C'est tout à fait ça. Les intérêts les plus chers sont pour les pauvres, donc à un moment j'ai dit stop quand j'ai vu que ma banque dépassait les bornes et faisait passer ce qui dépassait l'autorisation de découvert au lieu de rejeter pour me réclamer tout avec intérêts, donc la banque avait décidé à ma place, voulait ensuite même me "virer".

Finalement au lieu de me faire "virer" de la banque, je l'ai quittée, en ouvrant un compte ailleurs, avec zéro Euro de dépôt, j'ai réussi à négocier la suppression des frais de la banque qui voulait me virer, parce qu'ils n'ont pas respecté la loi non plus, et j'ai supprimé surtout tous les prélèvements automatique pendant le changement de banque, revenir à payer autrement, par chèque .... bref, j'ai réussi à supprimer mes frais de banque qui "me bouffaient ma vie" (mon argent pour vivre et ma santé) et j'ai repris le contrôle.

Fini la banque qui décide de tout. Fini les surestimations EDF, GDF etc (les prélèvements automatiques mensuels) on est revenu aux factures tous les deux mois suivant l'état du compteur et pas attendre l'année pour régulariser la consommation. On servait parfois de "banque" pour les fournisseurs d'énergie qui surestimaient volontiers la consommation, par "prudence" . J'ai changé en même temps de fournisseur internet pour payer moins cher etc et j'ai résilié les assurances qui n'étaient pas obligatoires.... mais surtout, fini d'être dans le rouge, plus de frais bancaires, du moins la première année, on verra ensuite. Et rien que ça, ça fait des économies ...

maintenant plus que le problème de logement et de loyer trop cher à résoudre et je pourrai avoir une vie quasi "normale". La banque et ses intérêts pour les pauvres.... c'est mieux sans intérêts.... faut voir la banque non pas comme allié dans ce cas, mais comme "parasite" qui pompe votre vie, chaque euro qui vous servirait pour vivre. La banque ennemi du pauvre, car les intérêts sont exorbitants

CASIUS 16/04/2015 12:36

Merci Patrick Robert de nous faire sourire par cette période tristounette