D’ABORD, C’EST PAS MON MARTOT !

Publié le par Patrick ROBERT

D’ABORD, C’EST PAS MON MARTOT !

Honte sur moi !

J’ai commis une terrible bévue qui illustre bien la relative crédibilité qu’il faut donner à tous ces blogs dont les « rédacteurs » réagissent avec leurs tripes et leur affect et ne prennent même pas soin de vérifier leurs informations !

Petite Souris, rentre dans ton trou et arrête de raconter n’importe quoi !

C’est, grosso modo, le message que j’ai reçu très poliment d’un élu en ce dimanche après-midi.

Ce triste établissement dont je dénonce l’état, il n’appartient pas à la CASE !

Il appartient au CHI d’Elbeuf, Louviers, Val de Reuil qui en assure en outre la gestion.

De ce domaine, la CASE n’a gardé que la propriété du château et du parc, le bâtiment de la maison de retraite a été repris par le CHI qui l’aurait revendu à un promoteur.

La CASE a raison, le château et le parc sont très jolis.

Parenthèse pédagogique :

En finance, on appelle cela faire de la « defeasance », ce qui consiste à loger les « actifs pourris  dans les structures ad hoc ».

Et un centre hospitalier peut bien accueillir un bâtiment bien malade après tout.

Fin de la parenthèse.

Donc, je me suis trompé de cible, c’est à ce CHI auquel il faut s’adresser !

Mais un CHI créé et géré par Elbeuf, Louviers et Val de Reuil qui doit accueillir tous les malades de la zone Elbeuf, Louviers, Val de Reuil, il me semble qu’il a tout de même quelque chose à voir avec Louviers et donc la CASE ?

Et puis cet élu m’a indiqué avoir visité ce lieu avec le grand chef de la CASE et qu’il n’avait trouvé rien à redire sur cet établissement dont voici quelques photos récentes.

VUE SUR UN BALCON

VUE SUR UN BALCON

EN DATE DU 15 SEPTEMBRE 2015...

EN DATE DU 15 SEPTEMBRE 2015...

A se demander s’il n’y a pas erreur d’adresse…

Et puis l’élu, qui n’est pourtant pas concerné par le sujet, m’a dit qu’un bel établissement flambant neuf allait bientôt voir le jour.

C’est magnifique.

Et puis j’apprends lundi que les deux ascenseurs sont enfin réparés !

Quel bonheur pour les soignants et les malades !

Allez, encore un coup de gueule et ils donneront peut être un coup de peinture fraiche, installeront un wifi qui fonctionne et amélioreront « l’ordinaire » !

Mais là, j’en demande probablement un peu trop !

Alors, je retourne dans mon trou et me fais toute petite.

D’ABORD, C’EST PAS MON MARTOT !

MR PATRICK  Patrick ROBERT

VOIR LES COMMENTAIRES EN BAS DE PAGE

Publié dans PATRICK ROBERT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

acid'eure 16/09/2015 18:15

Je me disais aussi, comment est ce possible tant de détérioration en 1 an !!

Patrick ROBERT 16/09/2015 09:33

Que ce soit Pierre, Paul ou Jacques qui m'aie contacté n'a strictement aucune importance. Ce qui compte, c'est que l'EPHAD de Martot ait retrouvé ses ascenseurs pour le mieux être des residents et du personnel ! Si la petite Souris a pu contribuer à accélérer les choses, tant mieux, seul importe le résultat concret d'une action citoyenne !
Et quitte à déplaire, mener des actions citoyennes, c'est la ligne de conduite de la Petite Souris !

Jean-Bernard de l’Agglo 16/09/2015 08:27

un dimanche? Normalement c’est pour rester en famille.comment une petite souris peut-elle faire peur à un puissant élu? Je m’interpelle. quand à ma petite idée, cela doit etre un élu de gauche ou centriste (c’est la même chose).

CASIUS 16/09/2015 08:10

Un article au second degré… si j’ai bien compris. La petite souris (ses contributeurs)dérange. C’est bon pour la Démocratie.Au fait, Patrick Robert, vous parlez d’un élu qui vous interpelle un dimanche… mais vous ne nous donnez pas son nom ni sa couleur politique. C’est bien dommage. J’attends un début de réponse. Merci et longue vie à la petite souris.bon rétablissement à vildenay