ET SI ON PARLAIT UN PEU DES RÉGIONS !

Publié le par LE SCARABÉE NOIR

ET SI ON PARLAIT UN PEU DES RÉGIONS !

Les 6 et 13 décembre prochains auront lieu les élections régionales.

Elections régionales, c’est donc l’occasion ou jamais de parler de nos si belles régions de France et d’Outre-Mer !

D’autant plus que le redécoupage de la France devrait donner lieu à des combats passionnés et passionnants sur les attributions des diverses villes.

D’autant plus qu’un simple coup d’œil à la carte des nouvelles régions (qui ont été définies sans la moindre consultation populaire !) démontre à l’évidence l’importance de « royaumes » des grands personnages socialistes que sont Ségolène Royal et sa gigantesque région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ou Collomb le maître Lyonnais avec son beau domaine des Gaulles.

J’aurais aimé entendre parler des richesses de nos régions : Intellectuelles, touristiques, économiques, historiques….

La bêtise de Cambrai, ça a du sens, tout autant que notre brave et bon camembert, que le jambon de Bayonne ou la bergamote de Nancy ou la coppa Corse ou les accras de nos belles Antilles.

Nos régions, elles sont l’histoire et les racines du peuple de France !

Tout particulièrement dans notre Normandie enfin réunifiée…

Et de quoi parle-t-on ?

Du seul souci des « politiques qui nous gouvernent ou qui nous ont gouvernés » : Faire obstacle au Front National !

Front National…

Au-delà de toute considération idéologique, ces deux mots ont quand même du sens…

Front National…

Il s’agit, bien sûr, de faire front contre cette invasion acceptée (et même semble-t-il souhaitée par beaucoup) des peuples du Sud pour leur donner leur revanche contre l’histoire.

Je ne suis pas d’accord avec cette invasion, il faut donc y faire front.

Je ne suis pas d’accord pour livrer les terres de mon pays à des gens qui n’ont pas la même culture que moi et donc seront incapables de « cultiver correctement ma terre ».

La bonne terre de Normandie, à moins d’un changement climatique considérable, ne sera jamais couverte de cocotiers ou de baobabs….

Les peuples qui ont grandi parmi les cocotiers et les baobabs ne pourront jamais adapter leurs modes de vie, leurs traditions, leur alimentation, leurs cultures aux vertes prairies Normandes, à moins qu’ils n’acceptent de se perdre, de « muter génétiquement », de « se blanchir »…

Leur salut, c’est sur leurs terres qu’il est et doit être et nulle part ailleurs.

Il est même terriblement hypocrite de leur faire croire qu’un ailleurs est massivement possible en dehors de migrations Est/Ouest ou Ouest/Est selon l’hémisphère !

Toute l’histoire de l’humanité le démontre à l’évidence.

Alors, de ce point de vue, « migratoire », le Front National a, effectivement, raison.

Et même moralement raison.

Quant au plan national……

Ma génération a connu la grandeur de la France, si magnifiquement incarnée par le général de Gaulle.

La France est devenue un tout petit pays, tout riquiqui, à la solde de l’Allemagne et des Etats-Unis, au sein d’un « machin » totalement corrompu qu’on appelle l’Europe.

Il est temps de redonner un sens au mot « France ».

Force est de constater que le seul parti politique qui parle de la France, c’est le FN…

Alors, le choix patriote et républicain, il est vite fait !

Et, de toute façon, le FN au pouvoir, cela ne peut être pire que ce que nous connaissons actuellement ou reconnaitrions si on ramenait les mêmes qu’avant au pouvoir.

Quand un malade l’est autant que la France actuelle, une transfusion totale est le seul remède !

Et une transfusion avec du « bon sang de France », cela vaut mieux que tout !

La célèbre phrase de Soljenitsyne « Afin de détruire un peuple, il faut d’abord détruire ses racines » n’a jamais eu autant de sens.

Nos racines sont celles de cette belle herbe verte de Normandie, pas celles des cocotiers ou des baobabs.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article