COMBIEN VAUT LA MORT D’UN FRANÇAIS ?

Publié le par LE SCARABÉE NOIR

COMBIEN VAUT LA MORT D’UN FRANÇAIS ?

Ce drame affreux, inacceptable puisque prévu, connu, annoncé qui devrait mener nos « responsables politiques » tout droit devant un tribunal pour crimes de guerre aura, au moins, le mérite de permettre les vrais constats et de poser les bonnes questions.

D’abord la notion de guerre.

C’est la France et en premier lieu le chef de l’état qui a déclaré la guerre à DAECH au Mali pour aller secourir nos otages.

La déclaration de guerre envers l’Etat Islamique est donc le fait de la France, ce qui, au passage, revenait à reconnaitre l’Etat Islamique en tant qu’Etat, puisqu’on ne peut déclarer la guerre qu’à un autre Etat…

Ensuite la notion de « justes motifs ».

Les justes motifs, c’était la lutte contre un extrémisme religieux « radical, pur et dur » qui coupe la main des voleurs, exécute publiquement les condamnés en les égorgeant, ne respecte pas les droits des femmes, tue les homosexuels en les précipitant du 4ème étage d’un immeuble avant de les lapider, nie toute l’histoire et toute la culture en massacrant les œuvres d’art, bref un état de barbares.

C’est la définition du salafisme.

Où est né le salafisme ?

En Arabie Saoudite !

Et l’Arabie Saoudite pratique allègrement les exécutions publiques, les lapidations, coupe le bras de celui ou celle qui a volé…

L’Arabie Saoudite, c’est le pays du salafisme, l’Islam extrémiste, celui qui inonde les mosquées de nos banlieues, avec la bénédiction (si j’ose dire) de tous ces musulmans « bien-pensants » qui dénoncent officiellement les extrêmes, mais les encouragent avec virulence dans les « lieux cachés et inaccessibles aux croisés », n’est-ce pas  Monsieur Tariq Ramadan et vos adeptes « intellectuels » si infiltrés dans toutes nos universités, toutes nos écoles et tous nos réseaux sociaux?

En bonne logique, la France aurait donc dû déclarer la guerre à l’Arabie Saoudite ou pour le moins rompre toute relation politique, diplomatique et économique avec ce pays.

Seulement voilà, il y a aussi la notion de « Politique Réaliste», celle qui consiste à avaler n’importe quoi pour pouvoir commercer avec certains pays par ailleurs peu recommandables.

Avec ses pétrodollars si abondamment distribués par les USA, l’Arabie Saoudite peut tout s’acheter.

Tout : Les yearlings de Deauville comme les plus belles call-girls de la planète en plein ramadan ou…les armes et les centrales nucléaires que produit la France.

Mais le prix à payer pour ces « contrats » est lourd ; C’est le prix du sang de nos compatriotes sauvagement, bestialement abattus par des bras financés par l’Arabie Saoudite.

C’est le prix que la France vient de payer ce week-end.

129 morts sauvagement assassinés et la terreur sur le sol Français, cela vaut-il d’hypothétiques contrats ?

Bien sûr que non et il est grand temps de prendre les armes, puisque nous sommes en guerre.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article