IL FAUT VITE RAPPELER JAMES BOND !

Publié le par Pierre ROBES

IL FAUT VITE RAPPELER JAMES BOND !

Mais que font donc nos services secrets ?

Notre premier ministre déclarait le 23 janvier dernier : « Habituez-vous à vivre avec le terrorisme ».

Et les faits lui donnent  raison, il va bien falloir s’y faire, surtout quand on lit la dernière phrase de la revendication officielle des attentats de Paris par l’Etat Islamique : « Cette attaque n’est que le début de la tempête… ».

En pareils temps, le rôle des services secrets est fondamental.

Comme pour James Bond, leur rôle essentiel, leur raison d’être première, c’est la prévention, c’est –à-dire qu’ils doivent, par tous les moyens officiels ou non, s’efforcer d’empêcher que les attentats, les attaques, les invasions, bref tout ce qui peut mettre en péril la sécurité du territoire et de ses citoyens ne se produise.

Notamment par l’élimination physique de celles ou ceux qui sont dangereux, si besoin est …

De l’aveu même de bien des responsables des « services secrets », cette mission de prévention a été, sur ordre des politiques, largement délaissée au profit de la mission de surveillance.

On observe, fiche, renseigne, avertit et il ne se passe rien….

Rien jusqu’au jour où, par une belle soirée d’automne où la France a enfin battu l’Allemagne au football, boum 200 morts….

Et cela n’étonne personne….

Sur les plateaux de télé, les spécialistes expliquent clairement que tous les « initiés » savaient qu’il allait se passer quelque chose de sérieux, que c’était un secret de polichinelle !

Y compris, d’ailleurs, ce 1er ministre qui considère comme « normal » de vivre avec le terrorisme…

Un haut responsable militaire qui avait publiquement attiré l’attention sur ces dangers, s’est fait virer comme un malpropre par Valls et Taubira avec la bénédiction du « grand chef ».

Et observons avec effroi que si nous sommes « nuls en prévention », nous sommes, en revanche, ultra balaises en renseignement !

Dès le lendemain des attentats, ils sont quasiment tous arrêtés !

Ben oui, ils étaient presque tous fichés, suivis, on connaissait leur passé de « petits délinquants ».

On attendait simplement, sur ordres venus de tout là-haut, de les prendre « la main dans le sac » pour les arrêter !

Enfin quand le sac, c’est une salle de spectacle et une terrasse de café et qu’il y a 200 morts et davantage de blessés, c’est effroyablement tragique d’incompétence…

Mais maintenant, qu’on se rassure, nous avons un grand chef de guerre : François Hollande !

L’ennui avec François Hollande, c’est qu’il est systématiquement en retard.

Quand la bombe est tombée et que le soldat est mort, c’est trop tard pour prendre des mesures de protection !

Mais restons sereins, avec Hollande et le futur succès de la COP21, nous sommes sûrs de mourir en bonne santé, après avoir respiré une dernière fois un air pur et sans particules.

Il serait dommage d’aller polluer l’enfer d’Allah !

Pierre Robès    Pierre Robès

Publié dans Pierre ROBÈS

Commenter cet article

acid'eure 18/11/2015 14:28

C'est sur que l'on ne peut s'occuper de tout. Pendant que le petit haineux à la main tremblotante s'occupe de tout faire pour faire tomber la famille Le Pen, et que la Daub s'occupe du cas Sarko avec l'aide du syndicat de la magistrature, ailleurs c'est le feu d'artifice !!!!