PAUVRE FLAMBY…

Publié le par LE SCARABÉE NOIR

PAUVRE FLAMBY…

Obama l’a donc aimablement renvoyé dans ses buts….

Pas question de s’allier aux Russes, pas question surtout de laisser cette c…. molle de Frenchie (malgré ses nombreuses conquêtes amoureuses, ah ces Français !) se croire « le grand fédérateur qui va sauver le monde » !

Retourne donc dans ta basse-cour, petit bonhomme grassouillet à Regicolor !

Le grand Obama, premier président noir des Etats-Unis, prix Nobel de la paix, l’homme qui a « sorti » les Etats-Unis des guerres et qui a réussi l’exploit d’exporter le terrorisme en Europe et de mettre l’Afrique et le Moyen-Orient à feu et à sang ne va, tout de même, pas prendre le risque de « déclarer la guerre » !

Il aurait l’air de quoi et comment le « petit bonhomme grassouillet » a-t-il pu imaginer un instant que Barak allait prendre un tel risque devant l’histoire ?

Il a été parfait, Barak, dans le genre « cause toujours tu m’intéresses », il a failli chanter « les petites femmes de Pigalle » !

Les Etats-Unis avaient habitué « le monde libre » à autre chose…

Mais il faut rappeler que 72% des Américains désapprouvent Obama sur ce sujet.

Alors, il y a tout plein d’espoir.

Pauvre Flamby…

Il va dîner avec Angela.

Pourquoi faire ?

Les Allemands vont partir en guerre contre leurs grands alliés Turcs ?

N’importe quoi…

Pauvre Flamby….

Le Président Chinois est un interlocuteur incontournable…

Pour négocier le prix du riz ?

Pauvre Flamby….

Reste Vladimir Poutine, son grand ami.

On voit mal ce pauvre Flamby imposer quoi que ce soit à Vladimir…

Mais ce ne sera pas nécessaire, Vladimir et les Russes savent ce qu’ils ont à faire pour sauver le monde libre, comme ils l’ont fait en 39/45 !

Et eux, on peut leur faire confiance pour agir au lieu de causer.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article