FRANÇOISE MIQUEL : UNE ÉNARQUE BRILLANTE !

Publié le par Daniel JUBERT

FRANÇOISE MIQUEL : UNE ÉNARQUE BRILLANTE !

Françoise Miquel était une énarque brillante qui ne reniait pas ses origines "pied noir".

Elle faisait partie de ces hauts fonctionnaires qui, à un moment de leur carrière, sentent naître une vocation politique. Très proche d'Alain Marleix, député du Cantal, qui gérait à l'UMP le délicat dossier des investitures, elle fut parachutée dans la 4éme circonscription de l'Eure au moment des présidentielles de 2007, avec pour mission de s'implanter rapidement. "Je suis un petit soldat" avait-elle coutume de dire.

Non seulement elle devait battre un vieux député PS qui faisait partie des meubles, mais en plus, elle se heurtait à la candidature dissidente d'un poids lourd en la personne de Bernard Leroy. Le maire du Vaudreuil, ancien député du secteur, partait sous les couleurs du centre et l'empêchait de profiter des effets porteurs de la vague Sarkosiste d'alors.

Françoise Miquel mena une campagne courageuse même s'il était manifeste qu'elle n'était pas adaptée au terrain qu'elle avait pour mission de conquérir.

En 2008 elle s'engagea aux municipales en menant une liste de droite concurrente de celle de son suppléant de l'année précédente Olivier Aubert. Le score médiocre de sa liste lui fit dire que décidément les Loveriens ne la comprennent pas. Nous n'étions pas dans les mêmes candidatures mais nous avons eu des discussions franches et même amicales pendant cette période.

Je l'ai retrouvé il y a quatre ans à Dauphine où elle est venue rejoindre notre groupe d'enseignants du master 226 (Économie Numérique ) ou elle a pris en charge l'enseignement du droit de l'audiovisuel grâce à son expérience de contrôleur financier du groupe France Télévision. Tous les étudiants sont unanimes pour vanter sa compétence, sa grande attention et son humour.

Au mois de septembre dernier, elle nous a prévenu qu'elle ne reprendrait pas son cours. C'est là que nous nous sommes rendu compte que sa maladie gagnait du terrain. Son décès nous a surpris et les étudiants et enseignants du master sont aujourd'hui dans la peine. A ses deux grands garçons qu'elle aimait tant et à toute sa famille je me fais le porte parole de ceux qui l'ont connu et apprécié à Louviers pour apporter le témoignage de ma sympathie profondément attristée.

Daniel JUBERT

Conseiller Départemental de Louviers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article