LA LAÏCITÉ A-T-ELLE UN AVENIR ?

Publié le par CAFÉ RADICAL

LA LAÏCITÉ A-T-ELLE UN AVENIR ?

Il est des personnes en qui on peut avoir totalement confiance.

Telle est le cas de Laurence Marchand Taillade, qui a prouvé qu'elle était une personnalité exceptionnelle et je suis heureux d'annoncer qu'elle animera vendredi 26 février le prochain café radical sur un thème qui lui est si cher qu'il en est devenu son cheval de bataille : la laïcité.

Il fut une époque, pas si lointaine où la laïcité semblait une évidence. On en aurait oublié d'ailleurs qu'elle n'avait un statut politique réel qu'en France. Le développement des communautarismes, des besoins identitaires ont laissé le beau principe républicain limitant la pratique religieuse au strict espace privé se faire battre en brèche.

Si personne ne nie que la situation de la religion n'a rien à voir avec celle de 1905, loi de séparation de l'Église et de l'État, il reste que le principe a bien évidemment présidé à notre vivre ensemble. La conception de la laïcité a aussi largement contribué à la libération de la femme et à la reconnaissance des identités comportementales.

Ne nous y trompons, c'est ce principe qui est aujourd'hui battu en brèche. On continue au nom de la religion à combattre l'épanouissement des personnalités et même, cette façon de faire s'est-elle insidieusement développée dans la France de ces 20 dernières années.

Et pourtant, la France, la République, la démocratie, tout cela pourrait-il se maintenir en dehors de la laïcité, principe lourdement mis en cause, au point qu'il mérite débat.

C'est bien ce qu'a démontré Laurence Marchand-Taillade en demandant la démission de Jean-Louis Bianco, pourtant nommé par le gouvernement à l'observatoire national de la laïcité, chargé de combattre les pratiques sectaires.

Alors, y a-t-il une seule façon de voir, n'y a-t-il qu'une seule laïcité ?

Venez participer au débat :

Café Radical,

vendredi 26 février 2016, à 18h30

au café-restaurant Le Pèlerin

2 rue Pierre Mendès France

27400 Louviers

Publié dans COMMUNIQUÉS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article