LA MER POUR LES NULS !

Publié le par LE BULOT MAYONNAISE

LA MER POUR LES NULS !

Oui, je radote un peu sur ce sujet…., mais il me tient tellement à cœur.

Et il illustre tellement bien l’incompétence absolue et l’impéritie de nos gouvernants que je ne manque pas une occasion de remettre une couche de peinture sur cette vieille coque rouillée qu’est la politique Française de la mer.

Comme on dit dans la marine « peinture sur m…. »

Prenons le bel exemple du Modern Express, ce roulier en perdition au large de La Rochelle  eh bien c’est un remorqueur Espagnol qui l’emmène à Bilbao, la société Néerlandaise qui a effectué le sauvetage ayant préféré affréter un Espagnol plutôt qu’un Français.

Au demeurant, les Espagnols sont très doués pour le remorquage…

En France, le remorquage dans les ports de Marseille, Le Havre, Dunkerque, Nantes, Brest, La réunion, Mayotte est concédé à un groupe….Espagnol, le Grupo BOLUDA, appartenant à un seul actionnaire Vicente BOLUDA !

C’est une fabuleuse rente de situation le remorquage portuaire : les concessions sont octroyées pour 2 à 8 ans, c’est une prestation obligatoire et bien rémunérée puisque le coût du remorquage c’est 15% du coût total d’une escale pour un « vraquier » lambda et jusqu’à 40% pour un « gros porte conteneurs » !

Bien joué les ibères !

Comme si, en France, on n’était pas capable d’assurer cette prestation.

Nous ne sommes vraiment pas doués pour la chose maritime…

D’ailleurs, si on regarde les bilans des ports en 2015, ce n’est pas très folichon….

Marseille s’en sort bien et est en passe de reconquérir une belle place en Europe avec tous ses trafics en hausse et de beaux investissements, tandis qu’HAROPA (le GIE regroupant Le Havre, Rouen et Paris) balbutie sa copie, surtout Le Havre, en baisse notable surtout en containers…., alors que Rouen s’en tire grâce à une récolte de céréales exceptionnelle.

Le Havre a pâti du gigantesque bide du terminal multimodal : 40 millions d’investissements pour un terminal qui n’a jamais été mis en service et dont la société propriétaire est en liquidation judiciaire !

Un beau scandale dû à cette maladie Française de gouvernance « mille-feuilles ». Dans le même temps, le port d’Anvers se transforme en société anonyme classique et continue sa formidable croissance, cherchez l’erreur !

En France, c’est bien connu, on a les usines, mais pas de gaz !

Côté pêche ce n’est pas très joyeux non plus, surtout avec les nouveaux quotas…

La pisciculture marine est très en retard, malgré notre immense littoral, le deuxième du monde…

Côté éoliennes et hydroliennes, il y a certes, de nombreux projets, mais que de retard accumulé.

Avec la mer et avec sa terre, la France a très largement de quoi sortir de son terrible marasme économique et social.

Encore faut-il savoir s’en occuper.

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article