POUR QUI SONNE LE GLAS…..

Publié le par LE SCARABÉE NOIR

POUR QUI SONNE LE GLAS…..

Emouvant et impressionnant reportage ce midi sur le génocide des paysans en France….

« Sont qualifiés de génocide les atteintes volontaires à la vie, à l'intégrité physique ou psychique, la soumission à des conditions d'existence mettant en péril la vie du groupe »

C’est ce que nous dit le Larousse pour définir le génocide.

Et pendant que ceux qui nous nourrissent et entretiennent la terre meurent peu à peu et que le glas sonne dans les campagnes…..

Le magazine Challenges  établit chaque année le classement des 500 premières fortunes de France.

Bon nombre de familles propriétaires de chaînes de grande distribution y figurent…

On citera naturellement la famille Mulliez (AUCHAN), 4ème fortune de France estimée à 23 milliards d’euros ou la famille Bouriez (CORA), 31ème fortune (seulement 2,3 milliards) ou la famille Moulin (Galeries Lafayette-CARREFOUR), 26ème avec 2,5 milliards.

Mais où est donc passé LECLERC, le leader de la grande distribution en France, le roi des « prix les plus bas » avec son emblématique « grand chef », Michel Edouard LECLERC, fils de son père ?

Le cas LECLERC est intéressant à analyser.

Sa structure plutôt nébuleuse, c’est une sorte de coopérative fermée dont les membres se cooptent.

LECLERC, c’est une machine à fabriquer des millionnaires d’origines très diverses : Un énarque/Sciences Po côtoie une professeure de philo ou un ancien boucher. Les « petites familles » propriétaires d’un ou plusieurs centres Leclerc soigneusement répartis sur le territoire national sont très souvent les plus grosses fortunes régionales.

Et ce ne sont pas des tendres….

Le brave paysan du coin, croyez-moi, il ne pèse pas lourd face à ces mastodontes….

Et quand on nous raconte que le problème de l’agriculture Française, c’est l’Europe, on ment tout simplement.

La France a enfanté avec la grande distribution un secteur hypertrophié qui créée peu ou pas de valeur ajoutée, puisque « l’épicier » ne fabrique, ni transforme quasiment rien (c’est même le client qui règle via son caddie !!).

La valeur ajoutée, elle est « pompée » à l’industrie agro-alimentaire dans notre cas, qui elle-même la « repompe » aux producteurs de la matière première, les paysans.

Ce modèle économique, si on ne le régule pas -et c’est le rôle de l’état- court à sa perte car il n’est pas équilibré.

Songez qu’un groupe comme NESTLE !!, premier fournisseur de la grande distribution, s’est plaint officiellement des pratiques commerciales de ce secteur !!

Alors le remède au génocide inacceptable du monde paysan, on sait où aller l’acheter : A l’hypermarché du coin !

Moi je préfèrerais boycotter les « cathédrales de la consommation » pour faire mes courses chez l’épicier de mon village.

Mais lui, il a été assassiné depuis belle lurette !

POUR QUI SONNE LE GLAS…..

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article

acid'eure 08/03/2016 07:31

mais tous le monde ne peut se payer de la viande à 50.00 € le kg, la salade à 3.00 € le litre de lait à 5.00 € le poulet 20.00 €ou alors nous revenons comme au moyen âge ou seul les nantis pouvaient se nourrir convenablement.. Bien sur j'entend déjà les discours des nantis bobos "il faut manger moins mais mieux", ben oui mais çà veut die ne plus manger à sa fin tout simplement. Quant à ce discours concernant leclerc à chaque fois, que je sache il ne paie pas ses employés 3.00 € de l'heure comme cette bonne vieille Europe de l'est ou outre Rhin!!!! que les nantis bobos chérisse tant !!!!