UN CITOYEN AU-DESSUS DE TOUT SOUPÇON

Publié le par CHARLEM

Jean Lassalle, s'est « mis en congé volontaire » du MoDem, (ce ‘‘parti’’ croupion à la remorque du Parti Socialiste qui compte 2 députés et 4 sénateurs), pour désaccord avec son président versatile François Bayrou. Et afin d’être libre pour se présenter à l’élection présidentielle de 2017.

« Je pose cet acte avec humilité et enthousiasme. Cette décision a été profondément et parfois douloureusement réfléchie » », a déclaré le Député Basco-Béarnais dans une interview à ‘‘La République des Pyrénées’’.

« Je ne partage pas les choix politiques actuels de Bayrou. Cela nous est déjà arrivé dans le passé, sans toutefois atteindre ce niveau » et d’ajouter : « Rien n'empêchera François Bayrou de me rejoindre au mois de décembre quand il en aura fini avec Alain Juppé… ».

Avoir un faible pour ce député des Pyrénées-Atlantiques est conforme à l’esprit de notre blog. Car, il est « atypique » !

On se souviendra de sa grève de la faim contre la délocalisation d'une usine, de ses interventions à l’Assemblée Nationale, mais surtout, en 2013, sa marche de 6.000 kilomètres à pieds pour recueillir les ‘‘cahiers de l'espoir’’ de ses concitoyens en colère.

L’élection présidentielle, qui pour lui, est « le dernier rendez-vous auquel les Français croient encore un tout petit peu ! ».

Et de déclarer à l’hebdomadaire Marianne : « Notre pays est au bord de la révolution, peut-être même de la guerre civile, tellement les raisons de s'affronter se croisent » et d’ajouter : « On détruit jour après jour les services publics, qui affirmaient le triptyque liberté-égalité-fraternité. Notre industrie est à terre, notre agriculture est flinguée jour après jour dans le silence des agneaux. Nous n'avons plus d'artisanat… ».

Et de rappeler qu’au cours de sa marche à travers la France, il a constaté le rejet de ces partis « vétustes, complètement dépassés et de ce système cadenassé »

Une chose est rassurante, c’est la déclaration ce 3 mars de Bayrou sur BFM/PS qui a désavoué son ex-compagnon en déclarant sans pudeur : « le démon de la politique, c'est la division ! ».

Il est vrai qu’en matière de division, Bayrou est grand maître !

monde-Chevalier-etoileb-009.gif CHARLEM

Publié dans CHARLEM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article