PATINOIRE : PROMESSE TENUE !

Publié le par Isa de Malhortie

PATINOIRE : PROMESSE TENUE !

Mon cher neveu,

Lors de la dernière campagne municipale Lovérienne, l’existence de la patinoire de Louviers était dans le feu de l’action. François-Xavier Priollaud s’était engagé à maintenir cette activité sportive et ludique.

Aujourd’hui, compte tenu des travaux à réaliser, il était plus sage de reconsidérer la conception d’un complexe de glace qui soit ouvert à l’ensemble des habitants de l’Agglo et adapté à l’organisation de manifestations sportives comme l’avait suggéré à l’époque Anne Terlez.

« Il y a trois raisons principales : les besoins réels, la création d’un pôle d’activités sportives, scolaires, de loisirs et de bien-être unique dans l’Eure, et les retombées en terme d’attractivité touristique et de développement économique. »

Bernard Leroy, Président de la CASE, en résumant l’intérêt d’implanter une patinoire adaptée à notre époque à côté du complexe aquatique Caséo à Louviers a réussi à convaincre la majorité des élus pour le bonheur des habitants de l’agglomération qui pourront profiter de cet ensemble sportif et ludique.

Une bonne heure de débat a permis à chacun de s’exprimer et il est à regretter que certains élus aient préféré une attitude d’opposants systématiques plutôt que de soutenir un projet bénéfique pour les habitants de l’agglomération et, en premier lieu, les scolaires.

Cette opposition nous rappelle celle qu’avait rencontré le projet de complexe aquatique. Aussi, le maire de Pîtres, Jean Carré a eu raison de rappeler : « On peut se féliciter de la ténacité de Franck Martin. Aujourd’hui, elle fait gagner de l’argent. »

Aussi, est-il réconfortant pour la Démocratie, que des élus fassent abstraction de leur engagement politique pour soutenir un projet qui devrait être bénéfique pour les habitants de l’Agglomération.

Soulignons notamment la prise de position de Jean-Philippe Brun (Tournedos/Seine), Jean-Yves Calais (Léry), Jean Carré (Pîtres), Jean-Pierre Duvéré (Louviers), Hubert Zoutu (Heudebouville), qui y voient « une réelle plus-value, un loisir accessible à tout le monde, un équipement qui va développer l’attractivité du territoire, et un projet inscrit dans le contrat d’agglo ».

Et Bernard Leroy de conclure : « que ce projet répond à un besoin d’équipement pour la pratique sportive, scolaire et le développement des loisirs. Nous avons sur ce territoire une vraie culture de la patinoire, autour de deux clubs. Celui de patinage, créé il y a environ vingt-cinq ans et qui a 200 membres. Et celui de hockey, formateur, avec une approche sociale. Et puis le patinage de loisirs est en plein développement. »

Au terme des échanges de vues, la délibération a été adoptée par 39 voix pour, cinq contre et 17 abstentions.

Il reste aux communes de se prononcer pour que la prise de compétence soit effective selon le processus suivant :

la moitié au moins des communes représentant les deux tiers de la population ;

ou

Au minimum, les deux tiers des communes représentant plus de la moitié de la population.

Souhaitons, mon cher  neveu, pour l’ensemble des habitants de la Case et principalement les enfants que les petites querelles politiques (pour ne pas dire mesquineries) soient mises au placard dans l’intérêt de tous.

LFLF---.JPG  Isa de Malhortie, Baronne de la Case

Publié dans LA BARONNE DE LA CASE

Commenter cet article

monfortducloroandé 07/04/2016 23:42

Bravo, on verra Leroy sur des patins et peut-être même en rouler, pendant que Priollaud barbotera dans son petit canard gonflable !
Certes, on peut déplorer le manque d'unanimité sur un tel projet, mais il faut aussi comprendre "les petits maires" : voter contre, c'est le seul moyen à leur disposition pour protester contre la "distribution des prix" faite par Leroy en matière de crédits...
Par exemple, il était évidemment urgentissime pour le salut des populations et du monde libre de rénover le stade municipal d'Acquigny !!