CIRCONSTANCES EXCEPTIONNELLES

Publié le par Daniel JUBERT

CIRCONSTANCES EXCEPTIONNELLES

Peut-on tirer partie du lâche assassinat de Saint Etienne du Rouvray pour éviter que de tels drames ne se reproduisent même si on peut en douter compte tenu du nombre de « fêlés » en circulation…

On vient d’arrêter un « cousin » sous prétexte qu’il était au courant depuis de longs mois de la préparation de cet attentat. A ce moment là, il conviendrait d’arrêter une bonne partie des jeunes de la banlieue rouennaise qui  étaient presque tous au courant du funeste projet de cet individu qui s’en est vanté à plusieurs reprises. Certains sont même allés jusqu’à affirmer qu’ils avaient prévenu la police. Si cela s’avérait,  il serait opportun de diligenter une commission d’enquête car, pour l’instant, nous n’en sommes qu’à une « bavure judiciaire ». Inutile de préciser qu’on s’aperçoit de plus en plus souvent que la suppression de la police de proximité a été une des pires erreurs du quinquennat Sarkozy . On peut rajouter dans la corbeille « la dilution » des Renseignements Généraux et la suppression de la double peine pour les étrangers. Sans cette dernière mesure l’auteur de l’attentat de Nice aurait été, depuis longtemps , renvoyé en Tunisie.

Cependant, si il est possible au pouvoir politique qui en aurait le courage de rectifier ces erreurs, il est en revanche infiniment plus difficile de s’attaquer aux moyens de communication des terroristes. Le site Telegram qui est né de la censure des services Russes a permis à ces criminels d’échanger des informations cryptées. Facebook accueille de la propagande sans réagir alors que le tableau de Courbet « la naissance du Monde » n’est pas resté longtemps en ligne. Les autres  grands acteurs d’internet  sont dénoncés par le député Olivier Falorni qui parle de « califats du net ». L’argument le plus courant est celui-là : « On parvient, en quelques heures, à fermer des sites pédophiles, pourquoi ne fait-on pas de même avec les sites qui appellent à la haine et à la violence ? ». C’est la bonne question car techniquement on peut fermer des sites, les brouiller, déformer leur signal etc… Si vous avez besoin de conseils demandez aux « techniciens » du  gouvernement Chinois, ils le font très bien.

En fait, dans des circonstances normales, de telles mesures seraient « liberticides » mais nous ne sommes pas dans des circonstances normales depuis Charlie, le Bataclan, Nice et Saint Etienne du Rouvray sans parler du couple de policiers de Magnanville. Nous sommes dans des circonstances exceptionnelles qui obligent  la société à protéger ses citoyens avec des mesures exceptionnelles.  A  mes yeux se croiser les bras dans de telles circonstances serait criminel dans la mesure où la passivité pourrait être assimilée à un « soutien objectif »  à cette bande de terroristes.

Daniel JUBERT

Conseiller Départemental de Louviers

 

Publié dans LIBERTÉ D'EXPRESSION

Commenter cet article