DES LIONS MENÉS PAR DES ÂNES

Publié le par Yves de Kerdrel

DES LIONS MENÉS PAR DES ÂNES

Nos dirigeants affirment haut et fort que la France est en guerre. Mais en même temps ils font un déni de réalité et refusent de voir que l’ennemi est déjà partout.

Ils nous avaient dit après les attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher que la France allait terroriser les terroristes. Résultat : depuis le 7 janvier 2015, le nombre de Français tués sur notre territoire par des islamistes s’élève à 235, sans compter tous ceux qui sont encore, à Nice, entre la vie et la mort.

Ils nous avaient dit qu’il fallait allumer des bougies, marcher avec des panneaux “Je suis Charlie”, faire des minutes de silence et mettre des drapeaux français sur les balcons. Comme si, en 2016, on faisait la guerre contre les fous d’Allah en pantalon garance avec la fleur au bout du fusil…

Ils nous avaient dit, après les conclusions remarquables du rapport Fenech sur les failles de nos services de renseignements et après les déclarations alarmantes de Bernard Bajolet, le patron de nos services secrets, que tout cela n’était que de la littérature, avant d’ajouter : circulez, il n’y a rien à voir !

Ils disent aujourd’hui que nous sommes en guerre, mais se refusent toujours à nommer l’ennemi : cet islam radical qui est prêché partout en France, dans des salles de prière non surveillées, par des imams incontrôlés et souvent financés par des puissances extérieures que nous armons avec un aveuglement stupéfiant…

Ils disent aujourd’hui que nous allons gagner cette guerre, comme l’affirmait haut et fort le général Gamelin en 1940, sans tirer les conséquences de leurs erreurs, sans jamais se remettre en cause et en refusant de prendre des mesures radicales tel un vrai Patriot Act à l’américaine, qui a permis aux États-Unis de retrouver la sérénité après le drame du 11 septembre 2001.

Ils disent que nous allons gagner la guerre, mais ils laissent des individus fichés S ou des islamistes radicaux circuler en liberté sur notre territoire et former des cellules dormantes.

Si bien que nous sommes aujourd’hui dirigés par des somnambules qui marchent dans la nuit vers la catastrophe les yeux fermés. Voilà pourquoi il est temps que les Français reprennent le pouvoir et se défendent eux-mêmes, comme en Suisse ou aux États-Unis, pour arrêter d’être comme des lions menés par des ânes.

Yves de Kerdrel

Publié dans A SAVOIR...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article