ITE, MISSA EST…

Publié le par Le Scrarabée Noir

ITE, MISSA EST…

Au train où vont les choses et alors que la France des clochers sera, comme le prévoit Philippe de Villiers, devenue sous peu la France des minarets, c’est dans un bunker que les catholiques devront bientôt célébrer leur culte!

Alors qu’un terroriste salafiste en fuite, recherché par toutes les polices d’Europe peut se réfugier dans une mosquée en toute impunité, les messes de minuit doivent se dérouler sous la protection de l’armée…

Au début du 21ème siècle, en France, on croit rêver ou plutôt cauchemarder.

Et comment a-t-on pu en arriver là en si peu de temps ?

La raison majeure en est, finalement, très simple : le subventionnement massif des communautés salafistes par les municipalités (qu’elles soient de droite ou de gauche) pour « acheter la paix sociale » dans les banlieues.

Là est le cœur du problème, tout le reste n’est que littérature, empilage de « couches » comme dans un mille-feuilles.

Que ce soit Pierre, Paul ou Jacques qui soit responsable, peu importe : La patrie est en danger.

Elle est en danger dans ce qu’elle a de plus profond : Ses racines.

Et quoi qu’on en dise, les racines de la France sont Judéo-chrétiennes.

Et s’il est vrai que le poisson pourrit par la tête (on le voit et le vit chaque jour davantage avec la pitoyable déliquescence de notre « élite politico-médiatique »), l’arbre peut renaître et revivre grâce à ses racines.

Les vraies racines de la France sont fortement ancrées dans le peuple de France. Le peuple de France a envie qu’on lui parle de lui, de sa région, de sa terre, de son pays, de sa « mère patrie », qu’on le laisse pratiquer sa foi.

L’homme politique qui saura entendre ce cri sera, à coup sûr, élu.

Comme beaucoup de Français, j’ai été très choqué par cette présence militaire dans les églises.

Un militaire, c’est fait pour la guerre.

Il y a belle lurette que la guerre a été déclarée à notre religion, qui le comprendra enfin ?

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article