VOYAGE EN CHINE (1ère partie)

Publié le par Emma Burlington

VOYAGE EN CHINE (1ère partie)

En cette période particulière de tension, de grande inquiétude, de colère, il est bon d’amener un peu de douceur et de rêve également.

Je souhaite montrer, à travers cet article, que les jeunes français ne sont pas tous adiques aux réseaux sociaux, et autre télé-réalités. Que certains sont encore ouverts d’esprit. Que certains échappent à toute cette propagande médiatique.

J’apprends le chinois. Aussi ai-je eu la chance, grâce à mon lycée de Val-De-Reuil, de me rendre le mois de mars dernier en Chine, et plus précisément à Ningbo.

Ningbo est une « petite ville » d’environ 8 millions d’habitants, premier port mondial et situé au sud de Shanghai, à environ deux trois heures de route.

Cette grande expérience m’a permis de découvrir la vie réelle chinoise puisque j’ai eu la grande joie et l’honneur de faire la connaissance d’une jeune chinoise de 16 ans qui m’a hébergé et m’a emmené faire diverses activités le soir.

Nous étions un groupe de neuf étudiants français : quatre terminales et cinq premières. Nous avions une assistante chinoise à nos côtés qui nous a beaucoup appris tant au niveau culturel que linguistique.

Déjà, avant de commencer, quand on me demande « Qu’est-ce qui t’a marqué le plus ? », je réponds, tout de suite, « Ils idolâtrent les français ».

Le premier jour, alors que nous nous trouvions dans une banque chinoise pour échanger nos euros en yuan (la monnaie du pays), un chinois s’est arrêté devant notre groupe et nous a regardés. Fort surpris et amusés de cette scène, notre assistante nous a alors expliqué la chose suivante : Ningbo, pour l’échelle de la Chine, est une petite ville, non touristique. Aussi les habitants n’ont-ils pas l’habitude de voir des Européens. Je me souviendrai longtemps de cette phrase de ma chère assistante (qui s’appelle Lei) « Les chinois sont super curieux. » Il y a des petites phrases qui vous marquent.

Le lendemain, alors que nous nous visitions une exposition sur les fournitures chinoises, ce ne sont pas deux ou trois chinois mais bien une quinzaine qui nous ont photographiés. De plus, la télévision chinoise s’est même intéressée à nous !

Plus sérieusement, parlons visite.

Le lycée qui nous accueillait a fait les choses en grand. Le contraire eu fait désordre d’ailleurs.

Au programme, découvert du musée de Ningbo (qui retrace plus de 7500 ans d’histoire !),  visite d’une bibliothèque privée, journée à l’université de Ningbo avec un échange des étudiants chinois apprenant le français. Puis, balade autour d’un lac en tandem (avec lequel il est possible de dérailler, l’expérience parle !), visite de plusieurs temples, activité de peinture chinoise, déterrement de pousses de bambous, visite de jardins, initiation à la danse du dragon au lycée après plusieurs parties de foot.

(A suivre)

E B    Emma Burlington

Publié dans Emma BURLINGTON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article