LA BIENVEILLANCE EN POLITIQUE

Publié le par Charlem

LA BIENVEILLANCE EN POLITIQUE

Peut-on être bienveillant en politique ? Tel était le titre d’un long dossier paru dans ‘‘La Croix’’ de la semaine passée.

Force est de constater que les Français, fatigués par des mois et des mois de primaires catastrophiques, puis des élections qui n’en finissaient pas, sont souvent restés chez eux (Rappelons que le député de la 4ème circonscription de l’Eure (Mister 23%) a été élu avec seulement 23% des inscrits…)

Le spectacle incroyable et insoutenable des « frondeurs », l’arrogance des Belkacem, Cambadélis et autres figures de feu le pouvoir ainsi que l’inconstance des dits « Les Républicains », vautrés dans leurs fauteuils jusqu’à être sourds aux cris du Peuple ont eu pour résultat le raz de marée d’ « En Marche »…

Excluant les extrêmes qui n’ont pas vocation à gouverner, toute Démocratie nécessite Majorité et Opposition.

Le Parti Socialiste va mourir ou se refonder, car il est l’héritage d’une longue tradition. Pour ce faire, il devra impérativement se séparer de ces nervis de Terra nova qui lui ont fait tant de mal en méprisant le Peuple d’une façon éhontée.

La Droite dite « Républicaine » devra choisir entre retrouver les valeurs qui ont fait son heure de gloire, à savoir : populaire, patriote, sécuritaire, et veiller à relancer l’emploi à l’instar d’un ‘‘Plan Marshall’’ musclé ! Sans oublier tous les « laissés-pour-compte » sous les gouvernements précédents de droite et de gauche !

Depuis son avènement, Le Président Macron avait fait un parcours sans faute en matière de politique étrangère… jusqu’à ce jour 26 juin… Il semblerait que les Américains l’aient rappelé à l’ordre sur l’Ukraine et La Crimée… qui sont pourtant depuis des lustres des états slaves orientaux…

Il va avoir à affronter la politique intérieure… (Les syndicats, les insoumis et autres révolutionnaires se préparent à descendre dans la rue.) Lors de sa campagne, il insista avec fermeté pour que le mot « bienveillance » soit respecté.

Bienveillance ? Le philosophe Guillaume Le Blanc affirme :  « L’enjeu de la bienveillance se résume à cette question : comment combattre le mal qui nous sépare du bien ? »

A suivre !

monde-Chevalier-etoileb-009.gif CHARLEM

Publié dans CHARLEM

Commenter cet article