IL FAUT TRANSFORMER LA FRANCE EN UNE FÉDERATION DE RÉGIONS INDÉPENDANTES !

Publié le par Le Scarabée Noir

IL FAUT TRANSFORMER LA FRANCE EN UNE FÉDERATION DE RÉGIONS INDÉPENDANTES !

Très intéressant à analyser tout ce qui se passe…

Macron nous montre toutes les limites et les aberrations de la centralisation à outrance et de la concentration de tous les pouvoirs.

Lui qui prétendait libérer la France de tous ses carcans, il est en train de l’étouffer littéralement en voulant tout contrôler et tout centraliser…

Il faudra engager une centaine de fonctionnaires à l’Assemblée Nationale pour vérifier les notes de frais des députés…..

Et le député Duchemol se fera taper sur les doigts s’il a déjeuné dans un « trop grand restaurant » et qu’il a rencontré quelqu’un de non fréquentable….

N’importe quoi…, Courteline doit bien rigoler.

Les « territoires » ne seront plus maîtres du tout de leurs finances, mais l’état compensera, l’état redistribuera….

Selon quels critères ?

Mystère et boule de gomme !

Je suis toujours fasciné par le Tour de France.

Au-delà des exploits des coureurs, c’est la France que je redécouvre.

La France avec toutes ces identités régionales si fortes, la France dans toute sa diversité, la France dans toute son histoire, la France dans toute sa culture, la France dans toute son étonnante richesse.

Et toutes ces somptueuses images démontrent à l’évidence que toute la France s’est construite autour de deux éléments principaux : La Guerre et l’Eglise.

La plupart des villes et des villages se sont constitués autour des chapelles, des églises et des cathédrales, tandis que des fortifications protégeaient des invasions.

Et la vie s’organisait.

On a voulu regrouper des « territoires » pour avoir en France des régions fortes, capables de « concurrencer » les grandes zones d’influence Européennes.

Très bien, mais « en même temps », on supprime tout pouvoir aux territoires en leur coupant les vivres.

Absurde.

Pourquoi ne pas raisonner à l’inverse à la lumière de ce beau proverbe « c’est celui qui fait qui sait ».

Le Picard a, je pense, une meilleure vision des intérêts et du développement de la Picardie qu’un énarque enfermé dans son bureau parisien, si brillant, intelligent et bien formé soit-il !

Alors donnons le maximum d’autonomie aux régions en leur laissant le maximum de pouvoirs et ne gardons au niveau de l’état que les questions touchant à la souveraineté : La Défense, les Affaires Etrangères, la Justice.

Et, naturellement, le Tour de France.

Tout le reste peut être décentralisé : Toutes les structures existent déjà dans notre beau mille-feuilles administratif !

Plus besoin de Sénat, censé représenter les « territoires » et il suffira de remplacer l’Assemblée Nationale par une chambre restreinte composée des représentants des régions.

Oh, bien sûr, il y aura des disparités énormes d’une région à l’autre, mais qu’est-ce que cela changera au fond ?

Ces disparités existent déjà et ne font que s’accentuer au fur et à mesure que « tout vient d’en haut » et que le pouvoir se concentre.

Alors, si on veut vraiment « faire repartir la France », il faut lui donner l’impulsion « par en bas » et on sent bien que « les gens » ont de plus en plus envie de s’occuper eux-mêmes de leurs propres affaires, de participer davantage.

C’est ainsi que Macron les a leurrés, d’ailleurs, lui qui fait à présent tout l’inverse…

Il a oublié cette évidence : C’est avant tout grâce à ses pieds qu’on peut bien marcher.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article