Un président complexe totalement décomplexé !

Publié le par Le Scarabée Noir

Un président complexe totalement décomplexé !

Macron ne donne pas suite à la traditionnelle interview du 14 juillet par des journalistes. La raison évoquée par l’Elysée est plutôt comique : La pensée complexe du président s’accommode mal d’un jeu de questions réponses !

La vraie vérité, c’est qu’il est dangereux de laisser Macron dans la spontanéité, il serait capable de dire d’énormes bêtises.

Tout est maitrisé, formaté, contrôlé dans la communication de Macron, car c’est un acteur qui récite un rôle, avec d’ailleurs beaucoup de talent.

Et puis, il s’est mis dans une posture de monarque absolu : La meilleure preuve, c’est ce verrouillage sans précédent de l’Assemblée Nationale !

Et la veille du discours de politique générale du 1er ministre, le voilà qui convoque le parlement en entier au château de Versailles pour faire un discours dont on entend déjà la grandiloquence et la « creusitude », comme l’aurait dit Ségolène.

Vous allez voir, après le « pensez printemps », il va certainement dire aux « représentants du peuple » (tu parles !) de « penser été » !

Il va dire aussi que les élus doivent accompagner tout ce train de réformes fondamentales qu’il compte bien faire le plus vite possible pour réformer la France et la remettre dans la modernité, dans l’Europe et dans le monde mondial, la mettre en situation d’affronter les grands défis de ce siècle et d’accompagner plutôt que subir en se recroquevillant sur elle-même.

Mais j’arrête là, je vais écrire son discours, si je continue.

Je n’aime pas vraiment ces deux personnages, mais je commence à avoir une certaine admiration pour eux : le porte-parole du gouvernement qui a un évident talent de contorsionniste et le premier ministre dont la faculté à avaler des couleuvres est impressionnante pour un fils de docker Havrais !

Est-ce que tout cela va durer bien longtemps quand on verra les réformes mises en œuvre et notamment ce tour de vis fiscal qui nous attend et ce faux débat sur le Code du Travail et l’inexorable montée du chômage et la dette qui continue de grimper et la faillite qui guette l’état si les taux d’intérêt viennent à augmenter ?

On verra bien…

Après tout Jupiter est le maître de la foudre, mais c’est aussi, ne l’oublions pas, un sacré chaud lapin qui « sautait » tout ce qu’il pouvait !

Sans le moindre complexe.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article