A QUAND LA RÉVOLTE ?

Publié le par Emma Burlington

A QUAND LA RÉVOLTE ?

A quand la révolte?

Quel sera le jour où les français décideront de reprendre ce qui leur appartient ?

De reprendre en main leurs institutions, leur argent, leur fierté, leur culture, leur liberté de pensée et d’expression.

Quand décideront-ils de reprendre tout simplement en mains leur pays ?

Ce que je lis dans la presse me terrorise. La réalité me fait cruellement peur pourtant elle est bien là.

Ainsi, Jupiter a-t-il décidé d’accorder la jolie somme d’un peu plus de 2 milliards d’euros afin de financer le métro d’Abidjan. Alors que dans le même temps, Jupiter a décidé qu’il était temps de faire de GRANDES économies !

Alors que dans le même temps, il est décidé de baisser de 5 euros les APL qui aident beaucoup de jeunes (2,6 millions ce qui n’est pas rien). Ou encore de réduire d’une manière considérable le budget de l’armée (850 millions d’euros!) alors qu’on lui demande de remplir des missions qui mènent ou qui vont mener à la mort de nos militaires parce que notre armée française, ce n’est un secret pour personne encore faut-il en parler, se trouve dans un état de délabrement pas digne d’une Nation telle que la France.

Au risque de me répéter, moi qui aime plus que tout au monde (excepté mon frère bien sûr) mon pays, j’en serai presque malade.

Et tous ces migrants qui arrivent en masse (je pense qu’il faudrait inventer un autre mot pour qualifier cette migration massive) et qu’on laisse entrer dans notre territoire et qui abusent de notre hospitalité et de notre naïveté aussi.

A Milan, un policier a été tué par un migrant. On a relâché cet assassin deux ou trois jours  plus tard.

Est-ce bien raisonnable?

Cela me met particulièrement hors de moi de voir toute cette sphère bien-pensante nous dicter ce que nous devons faire, ce que nous devons penser, alors qu’elle ne peut pas connaître nos tracas quotidiens. Elle ne veut pas connaître. Le mépris qu’elle éprouve à notre égard me dégoute, me répugne.

J’ai tendance à croire que le peuple français a besoin qu’on le mette vraiment à bout, qu’on  le mette plus qu’au bord du précipice pour qu’enfin sonne cette révolte contre cette énarchie bien-pensante mondialiste ne rêvant, n’aspirant qu’à une seule chose : faire disparaître la France au profit d’un monde mondialiste. Dans lequel la culture n’existerait plus, dans lequel le peuple n’aurait plus son mot à dire.

Oui mais voilà très chers mondialistes, les français sont tous attachés à leur patrimoine, à leur histoire, à leur culture.

La preuve avec cette magnifique, très médiatisée, très enviée épreuve cycliste : le tour de France. Le monde entier nous l’envie car le tour de France est une vitrine. Une vitrine pour la splendeur de notre pays.

Comment rester insensible à ces petits villages perdus dans nos différentes régions et bourrés de charme ? Comment rester insensible face à nos églises, notre architecture, ces paysages  majestueux ? Ces grandes plaines vertes ou ces grandes étendues d’eau ?

Quand des millions de gens acclament ces coureurs cyclistes qui sont pour moi des héros (contrairement aux pauvres footballeurs courant après une baballe) et qui en même temps se déguisent, se malmènent pour faire découvrir le temps d’un instant l’ambiance qui y règne dans tel village, j’ai du mal à croire que ces gens-là sont prêts à sacrifier plus d’un millénaire d’histoire, de culture et de passion au profit de caprices des mondialistes.

La patience n’est pas mon fort.

Mais je sais que cette révolte sonnera.

Et quand les français, ensemble, se réveilleront, certains risquent d’être surpris.

En espérant qu’il ne soit pas trop tard, certains diront !

Oui, mais il n’est jamais trop tard.

E B    Emma Burlington

Publié dans Emma BURLINGTON

Commenter cet article