LES PIEDS NICKELÉS AU POUVOIR !

Publié le par Le Scarabée Noir

LES PIEDS NICKELÉS AU POUVOIR !

La caractéristique majeure de l’incompétence, c’est de ne pas mesurer toutes les conséquences des décisions que l’on prend.

L’exemple de la suppression par les députés de la majorité LREM de la fameuse Indemnité représentative des frais de mandat que touchent députés et sénateurs est tout particulièrement significatif.

Il est prévu de remplacer ces IRFM par des notes de frais remboursables sur justificatifs, sans d’ailleurs qu’aucun plafond ne soit fixé par les textes en l’état actuel !

Il y a 577 députés et 348 sénateurs, soit 925 parlementaires dont il faudra contrôler, comptabiliser et payer les notes de frais sous l’œil critique des « déontologues ».

D’un strict point de vue administratif, on estime qu’il faudra engager 40 fonctionnaires pour l’Assemblée Nationale et disons 25 pour le Sénat, soit un coût global annuel de fonctionnement supplémentaire estimé à 10,5 millions d’euros pour l’ensemble du Parlement !

Sans même parler du surcroît de travail « paperassier » pour les parlementaires eux-mêmes !

Au surplus, les IFRM étaient assujetties à la CSG et à la CRDS, les remboursements de frais n’y seront pas.

Là, c’est un manque à gagner fiscal de 5,44 millions d’euros par an, soit plus de 27,33 millions pour la durée du mandat, en alignant les indemnités de sénateurs sur celles de députés, ce qui était prévu par le sénat

Au total, cette mesure purement démagogique au nom d’une présomption de « tous pourris » coûtera donc environ 80 millions d’euros sur 5 ans !

Pour quelle valeur ajoutée ? Néant.

Quelques remarques sur la suppression de la réserve parlementaire.

D’abord, il faut dire que cette pratique ancienne est strictement encadrée depuis 2013 et que tous les dons faits par les députés sont déclarés et publiés sur le site de l’Assemblée Nationale.

Ainsi, on peut y lire que Bruno Le Maire a versé 1 000 euros à l’Association Pétanque Sud de l’Eure et 2 000 euros au groupement parkinsonien de l’Eure, ce qui est tout à son honneur !

François Loncle, quant à lui, a donné 25 000 euros au Centre culturel de Zinder au Niger et 30 000 euros à l’association Jeunesse feu vert !

La suppression de cette réserve va avoir un impact très fort sur la vie locale : Bruno Le Maire est un excellent exemple de l’utilité de cette réserve, lui qui donne de faibles sommes à un très grand nombre de clubs, associations, petites communes et contribue ainsi au maintien d’une « activité sociale locale » en pleine déconfiture depuis la fermeture des bistrots…

Il est vrai que François Loncle est l’exemple inverse, lui qui verse au Niger et à une fondation d’île de France !

Je pense que supprimer purement et simplement cette réserve au nom de je ne sais quel principe « moral » est une belle bêtise.

Il suffisait d’obliger les députés à verser uniquement à l’intérieur de leur circonscription et, éventuellement, de revoir les montants à la baisse.

Et puis, là aussi, il est prévu de créer une sorte de « fonds de répartition » pour remplacer ces subventions : Encore une usine à gaz totalement centralisée qui fatalement aura un coût de fonctionnement !

Non, une fois de plus Macron et ses godillots se trompent de cible : Les « privilèges » des élus ne sont pas là, ils sont dans leur indemnisation « chômage » en cas de non réélection, dans leur système de retraite et dans la possibilité pour les fonctionnaires de retrouver ipso facto leur corps d’origine.

A l’heure où les parlementaires sont fortement critiqués, voire attaqués physiquement, je pense que ce n’est pas une bonne chose de les « infantiliser » en contrôlant leurs dépenses sou par sou et de les couper un peu plus de leurs électeurs en brisant ce lien de proximité que donnait la réserve parlementaire.

Mais le propre des incompétents, c’est également de vouloir tout refaire en ne regardant pas ce qui existe déjà et qui fonctionne bien.

Tous les « vrais managers » qui reprennent une ancienne structure savent qu’il faut prendre le temps de bien comprendre comment elle fonctionne avant de changer quoi que ce soit.

La maison France n’est pas une start up !

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article