MAIS QUE FAIT DONC LE MARÉCHAL FERRAND ?

Publié le par Le Scarabée Noir

MAIS QUE FAIT DONC LE MARÉCHAL FERRAND ?

Dans ma candide naïveté de Français moyen bien crédule et perméable aux « informations officielles », j’avais cru que le maréchal Ferrand avait été exfiltré du gouvernement, non pas en raison de petites affaires financières bien banales et habituelles, mais parce qu’il fallait un « homme de fer », un « berger à la poigne féroce » pour contrôler tout ce troupeau de jeunes et impétueux députés pressés d’en découdre, de révolutionner la France et de bousculer toutes les vieilles habitudes de ce qu’il reste de politicards « à l’ancienne » !

A l’évidence, le fidèle Ferrand, engagé de la toute première heure, politicien expérimenté au caractère bien trempé pouvait apparaître comme le « chef idéal » !

Mais où donc est-il passé ?

La session de l’Assemblée Nationale n’a pas commencé sous les meilleurs auspices : Souvenons-nous de l’élection du Président qui avait, au mépris du règlement, annoncé qu’il ne resterait que pour un demi mandat avant de faire marche arrière, de la nomination de Thierry Solère au mépris de toutes les traditions de l’Assemblée, de la nomination d’une Présidente de la Commission des lois qui croit dur comme fer que le Parlement établit les décrets ou des fuites sur les propos du général de Villiers lors d’une interview à huis clos devant la Commission Défense, donc des propos strictement confidentiels !

Donc pas vraiment du respect de « l’esprit » par le pouvoir…

Quant à la lettre…

Jamais, de mémoire de parlementaire, on n’aura connu une telle pagaille.

Jamais le règlement de l’Assemblée n’aura été bafoué à ce point.

Jamais les présidentes et présidents de séances n’auront été si pitoyables.

Le paroxysme du ridicule a été atteint quand les députés « en marche » ont voté contre l’un de leurs propres amendements !

Jamais on n’a donc vu un groupe parlementaire aussi « mal tenu en mains » !

Peut-on croire un instant que c’est un hasard ?

Je partage l’avis exprimé dans d’autres colonnes que c’est totalement délibéré de la part de monsieur Ferrand qui règle ainsi ses comptes avec ce Macron qui l’a chassé sur une voie de garage !

Tous ces gens-là ne sont pas des gentils bisounours !

Et les loups se dévorent entre eux…

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article