QUAND LE SAPEUR CAMEMBERT JOUE AUSSI AU BONNETEAU !

Publié le par Le Scarabée Noir

QUAND LE SAPEUR CAMEMBERT JOUE AUSSI AU BONNETEAU !

Le sapeur Camembert creusait un trou pour mettre la terre du trou qu’il venait de creuser et ainsi de suite.

A la fin, il n’y avait que des trous dans son terrain et toujours autant de terre.

Le joueur de bonneteau manipule les gobelets et il faut deviner sous lequel se cache la bille.

Et on perd à tous les coups…

L’interview du 1er ministre ce matin chez Jean-Jacques Bourdin m’a fait penser à la fois au sapeur Camembert et au joueur de bonneteau…

Le maître mot d’un 1er ministre que j’ai trouvé bafouillant, peu sûr de lui, mal à l’aise, maîtrisant peu les dossiers et déjà très fatigué, c’est « compensation ».

Certes les collectivités locales seront privées de la ressource de taxe d’habitation, mais ce sera compensé. On creusera donc un autre trou quelque part pour boucher le trou des finances locales.

Comme le sapeur Camembert.

Un auditeur questionne le 1er ministre sur les conséquences de cette maladroite baisse de l’APL et le 1er ministre répond qu’une vaste réforme de l’enseignement supérieur va être initiée.

Là, il noie le poisson et se met à jouer au bonneteau…

Même chose sur la question de l’augmentation des cotisations (en fait une hausse de 25%) sur les retraites supérieures à 1 200 euros mensuels ou 1 800 pour un couple.

Là il se lance sur un grand discours sur la primauté à donner à ceux qui travaillent (sic), les vieux peuvent crever et d’ailleurs, j’en sais quelque chose, ils n’ont pas le droit de continuer à travailler quand ils ont pris leur retraite sans avoir « tous les trimestres », sinon plus de retraite !

Et tout le reste à l’encan…

La « grande loi de moralisation de la vie publique » qu’on nous promettait s’est finalement traduite par une série de mesurettes qui n’apportent rien de plus à ce qui existe déjà et décrédibilisent et même infantilisent encore plus les élus.

Et il est donc  impossible de demander à un élu d’avoir un casier judiciaire vierge…

Je n’ai pas pensé à questionner le 1er ministre sur le sujet suivant :

Une taxe de 3% sur les distributions de dividendes avait été instaurée en 2012 et maintenue sous Hollande.

Cette taxe a été interdite par la Cour de Justice Européenne  à la suite de plaintes déposées par les juristes de grands groupes et l’état va probablement devoir rembourser la modique somme de 4 milliards indûment perçus..

Au surplus, c’est un manque à gagner de 2 milliards de recettes fiscales qu’il faudra bien … compenser !

Heureusement le sapeur Camembert, en bon Normand qu’il est, va creuser un nouveau trou en instaurant une nouvelle taxe pour les grandes entreprises, mais le Medef grogne et quand le Medef grogne…

Quant à la « loi travail » ???

Oui sapeur Camembert et bonneteau, cela me semble bien illustrer l’amateurisme de ce « nouveau régime ».

Un régime au pain sec et à l’eau, c’est clair.

Tais-toi et rame le scarabée, et sois heureux de ne pas te faire écraser par un malade psychiatrique quelconque quand tu te promènes !

Ça aussi, le 1er ministre l’a dit : Le danger est partout…

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article