STX, LE MAGNIFIQUE « COUP DE COM » DE MACRON !

Publié le par Le Scarabée Noir

STX, LE MAGNIFIQUE « COUP DE COM » DE MACRON !

Au printemps 2016, le banquier d’affaires Macron, alors encore ministre de Hollande, avait monté une alliance pour reprendre la société STX Europe, propriétaire du chantier STX de Saint-Nazaire, dont la maison mère Coréenne était en redressement judiciaire.

Cette alliance était composée des deux principaux clients du chantier : un groupe Italo-Suisse MSC (un des leaders du transport maritime mondial et notamment des croisières), Caribbean Cruise, groupe Américain, et du constructeur de navires Damen, groupe Hollandais.

Las, les Hollandais ont exigé la majorité, ce que les autres partenaires ont refusé, et le projet du beau Macron est tombé à l’eau.

On notera, au passage, que ce montage était bien Franco-Français !!!

Fincantieri, leader mondial de la construction de navires de croisière, s’est donc retrouvé seul candidat au rachat de STX Europe et donc de STX France.

Les tribunaux Coréens ont accepté l’offre Fincantieri pour la très modique somme de 80 millions d’euros.

Fincantieri, c’est 4 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 2 milliards de capitalisation boursière, environ 10 000 salariés et une implantation dans 7 pays dont la Chine où le groupe a un partenariat avec une société locale.

Notons que la Chine est devenue le premier constructeur de navires de commerce, détrônant la Corée du Sud, et que la Chine souhaitera, tôt ou tard, se lancer sérieusement dans le lucratif marché des navires de croisière pour autant qu’elle dispose du savoir-faire nécessaire.

Fincantieri appartient à 72% à l’équivalent de la Caisse des Dépôts, donc à l’état Italien…, c’est  quasiment une société nationale et non une société privée.

Que prévoyait l’accord passé entre la France et l’Italie, tel que conclu par François Hollande ?

Fincantieri détient 48% de STX France et s’engage à rester minoritaire (donc sans pouvoir de décision) pendant 8 ans, l’état Français détient 45% du capital, les 7% restant sont détenus par un fond d’investissement Italien indépendant. L’état Français se garde un droit de préemption sur la totalité du capital de STX jusqu’à fin juillet.

Pour agrémenter le tout, l’état Français prévoit de faire entrer au capital du chantier la DCNS (devenue Naval Group) à hauteur de 12% (prélevés sur les 45%), ce qui, de l’avis des spécialistes, n’est guère pertinent puisque la DCNS est en concurrence avec STX pour les juteux contrats de maintenance des navires militaires et que STX est sous-traitant de DCNS pour les « gros navires » (c’est STX qui a construit les fameux porte-hélicoptères que Hollande a refusé de livrer aux Russes, ce qui a coûté 550 millions d’euros au budget de l’état en 2015, mais c’est une autre histoire…).

Cet accord, finalement d’état à état, ne semblait pas fondamentalement mauvais, une sorte de GIE Franco-Italien de la construction navale, bien dans le vent « Européen ».

Seulement voilà, une chute vertigineuse dans les sondages, une communication people devenue chaotique, une pagaille sans nom à l’Assemblée Nationale, une nouvelle ministre en difficulté, il fallait absolument faire quelque chose !

Alors, Macron nous ressort l’Etat Stratège et le péril Chinois et on nationalise !

Et toute la classe politique qui ne prend même pas soin d’étudier le dossier d’applaudir des deux mains et des deux pieds !

Je sais que la pensée Macronienne est complexe.

Mais ce même Macron qui a vendu Alstom aux Américains, les aéroports aux Chinois, voulait vendre ce chantier naval aux Italiens, aux Suisses, aux Hollandais et qui fait annoncer par son ministre, le pantin Le Maire, que l’état doit vendre ses participations pour récupérer des sous nous explique aujourd’hui que l’état doit, en même temps, jouer un rôle dans la stratégie industrielle de la nation et ne pas hésiter à intervenir directement dans les entreprises stratégiques !

Et Le Maire de nous expliquer, sans rire, que Saint-Nazaire est le seul endroit où on peut fabriquer un porte-avions !!!

Alstom et les aéroports, ce n’est absolument pas stratégique, bien sûr, et l’industrie militaire non plus, cela ne sert à rien d’y investir !

Ce même Macron qui prône un libéralisme effréné et qui casse le droit social !

On peut comprendre la colère des Italiens, car c’est un coup direct contre l’état Italien qui est porté là !

Et de la part d’un état, la France, qui revient sur ses engagements signés !

Je suis personnellement sûr et certain que jamais Macron n’aurait osé faire un tel coup à l’Allemagne !

Ouvrons les yeux, c’est encore un coup de com !

Et le pire, c’est que ça marche…

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article

Le Scarabée Noir 03/08/2017 09:59

Notons que depuis l'écriture de ce billet le dossier a fait d'énormes progrès puisque l'état Français et l'état Italien ont signé un accord par lequel les deux états s'engagent à essayer de se mettre d'accord !!!