LE GENDARME DE SAINT MARTIN

Publié le par Piette Robàs

LE GENDARME DE SAINT MARTIN

A Saint Martin, il a dormi sur un lit de camp à la gendarmerie et il a fait sa toilette avec un seau d’eau.

C’était «  le gendarme de Saint Martin » !

A peine rentré à Paris, il se fait filmer en direct à son bureau de l’Elysée en train de signer une loi entouré des deux ministres concernés.

Après Macron soldat, Macron marin, Macron aviateur, Macron gendarme, revoilà Macron roi, que dis-je Macron Dieu !

La cour assistait au coucher et au lever du roi soleil et les médecins inspectaient chaque matin ses selles pour voir si tout allait bien.

Rassurez-vous, on y aura droit bientôt !

Le déplacement à Saint Martin de Mac Ron a été tout simplement indécent de cynisme.

Mac Mahon se déplaçant à la suite d’importantes inondations déclarait « Que d’eau » !

Mac Ron à Saint Martin aurait pu déclarer : « Que de ruines » !

On a eu droit à une série de reportages du style Paris Match avec selfies et tirage de cravate !

On a eu droit aussi à l’incroyable violence du Président qui s’est mis à engueuler une « opposante » avec une virulence inouïe !

 

LE GENDARME DE SAINT MARTIN

Le souriant Macron a montré son vrai visage, un visage qui fait très peur tant l’ange peut devenir démon !

Gare à celle ou celui qui ose ne pas être d’accord avec ce Macron imperator !

On aurait dit un ado en rage parce qu’on ose le contredire…

Je me demande jusqu’à quand les Français vont accepter de se faire insulter ainsi : des illettrées de Bretagne aux fainéants et aux grincheux d’on ne sait où.

Et au plan international, après un début fort réussi, il a « fini de plaire ».

Le tout puissant maître de l’Europe a démoli toutes les belles intentions qu’il avait formulées dans son discours d’Athènes.

Aux USA, il fait l’objet d’un bashing d’une rare intensité.

Poutine, qui a bien compris la dimension du personnage, fait comme si Macron (donc la France) n’existait pas, et il n’a pas tort.

Impressionnant bilan en si peu de temps, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ce qu’il reste de la France….

Dupont-Aignan n’a pas tort de dire qu’à ce rythme-là, la France aura vite disparu.

Pierre Robès    Pierre Robès

Publié dans Pierre ROBÈS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article