MACRON EST BÊTE ET MECHANT…

Publié le par Le Scarabée Noir

MACRON EST BÊTE ET MECHANT…

Emouvant reportage ce samedi soir à la tévé.

Une brave dame travaillant dans une école de campagne expliquait qu’elle avait perdu son travail à la suite de la suppression des emplois aidés et qu’à son âge et étant reconnue comme handicapée, il sera dur de retrouver un job….

Pathétique et attristant…

Certes les « emplois aidés », c’est un moyen de créer des emplois « fictifs », des « emplois de second rang », mais des emplois tout de même !

Et puis ces gens, le plus souvent chichement payés au SMIC, ont un rôle économique et social, ils sont des actifs, ils consomment plus, ils cotisent plus, sans évoquer l’essentiel aspect humain.

Et, brutalement, on les renvoie à l’exclusion…

Dehors, schnell !

C’est tout bonnement ignoble.

Quel paradoxe, une loi (en fait une série de corrections réglementaires) qui s’estime indispensable pour régler ce fléau qu’est le chômage va commencer par jeter dehors et renvoyer tout un tas de gens vers la précarité financière et vers la détresse morale.

Sans parler non plus de ces pauvres maires de petites communes qui vont ainsi se trouver privés « d’agents municipaux » qui exerçaient des travaux de première nécessité comme l’entretien courant, le service aux cantines, le ménage dans les écoles…

On annonce que bien des communes vont être obligées de différer la rentrée, faute de personnel…

Et on nous dit qu’il faut redonner confiance aux Français et les remettre au travail !

Vous je ne sais pas, mais moi je préfère que mes impôts et mes cotisations sociales servent à payer un travailleur plutôt qu’à indemniser un chômeur qui va vite entrer en dépression et/ou sombrer dans l’alcoolisme et coûter encore plus cher à la collectivité !

Et cet étrange premier ministre qui se félicite de la qualité du dialogue social, qui rend hommage aux syndicats pour leur intelligence et la qualité de leur travail.

Moi, ce soir, j’ai une pensée émue pour cette brave dame qui se faisait certainement une joie de retrouver ses bambins à la rentrée et que l’on jette chez elle comme une vieille chaussette trouée.

En plus d’insulter les Français, Macron est d’une brutalité inouïe.

Clairement, cet homme n’aime pas les gens.

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Commenter cet article