ENFIN DÉMASQUÉ !

Publié le par Le Scarabée Noir

ENFIN DÉMASQUÉ !

La jeune femme qui a eu le courage de porter plainte contre Tariq Ramadan a parfaitement bien expliqué le mode de fonctionnement de ce genre de personnages lors de son interview à BFMTV.

Tariq Ramadan a un très grand talent d’hypnotiseur, c’est pour autant une ignoble crapule de manipulateur de populations faibles en déshérence morale et affective, digne du frère de Mehra pour qui la perpétuité avait été normalement requise.

Le monde musulman est la première victime de ce type de prédateurs qui « arment les bras, mais ne font rien eux-mêmes ».

J’ai vécu dans un pays arabe, en immersion totale pendant un an en ne fréquentant que des musulmans « d’un certain niveau ».

Mes amis musulmans, mes chers, mes très chers amis musulmans m’ont expliqué leur mode de fonctionnement et m’ont toujours dit de faire très attention aux dangers que certains d’entre eux, malheureusement souvent une majorité, pouvaient représenter pour nos civilisations occidentales si on les « laissait faire ».

La jeune femme a un propos très clair et très signifiant : « Si tu enlèves le voile, on a le droit de te violer ! »

On ne méditera jamais assez ce proverbe arabe : « Qui est le plus coupable : Le voleur ou celui qui laisse sa maison ouverte ? ».

En enlevant le voile, la femme « s’ouvre » et dès lors tout est permis, tout est même dû.

En ouvrant nos frontières, nous ouvrons les pays, nous ouvrons la maison, nous ouvrons les maisons et dès lors tout est permis aux « voleurs », tout est permis aux violeurs.

Toucher le RSA et toutes les aides sociales comme agresser sexuellement les autochtones.

Il ne faut pas chercher plus loin les motifs des violeurs Allemands, c’est la même démarche que celle de Tariq Ramadan quand il agresse une « femme dévoilée donc offerte».

Au moins cette femme aura eu le courage de probablement débarrasser à jamais le monde occidental de ce sinistre individu.

Espérons-le.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article