LES FOSSOYEURS ET LE SURSAUT ?

Publié le par Vildenay

LES FOSSOYEURS ET LE SURSAUT ?

RESPONSABLES ET COUPABLES

DE LA SITUATION ÉCONOMIQUE,

FINANCIÈRE ET SOCIALE DE LA FRANCE

« Mes prédécesseurs, par contraste, pensaient qu’il était meilleur de ne rien dire du tout et de garder toutes les options ouvertes. Cela peut sembler une approche tactique, mais peut-être était-ce simplement qu’ils n’avaient absolument aucune idée pour l’Europe. » (Emmanuel Macron)

Si en 2005, les Français ont rejeté la Constitution européenne à 54,68%, c’est que les présidents français qui se sont succédés depuis Giscard d’Estaing ont démontré leur incapacité à gouverner la France pour son peuple au profit des intérêts des puissances économiques.

La descente aux enfers du peuple français a commencé sous le règne gravatif de Mitterrand et s’est accentuée de plus en plus lourdement par l’augmentation accélérée du chômage.

Après le règne en eau de boudin de Chirac et son reniement au Gaullisme populaire, nous assisterons à l’accélération de la paupérisation du Peuple.

Reconnaissons à Sarkozy d’avoir affronté une lourde crise économique et de s’être associé avec Angela Merkel pour éviter la faillite de l’€uro. Mais nous ne pouvons lui pardonner sa dépendance des Etats Unis jusqu’à son ingérence dans la chute de Kadhafi qui plongea la région dans un bain de sang dramatique pour les populations et, ce qui en découla, une immigration massive vers l’Europe, déjà paralysée par la montée du chômage et ses délocalisations capitalistes pour satisfaire une mondialisation au seul profit des plus riches.

Enfin, l’inénarrable Hollande et ses incapables ministres laisseront une France éclatée, un peuple abandonné selon les directives des maîtres à détruire : Terra Nova.

Aujourd’hui, le président Macron est confronté à l’héritage désastreux laissé par ses prédécesseurs et sa volonté de redresser la France, de l’adapter à notre époque et ce au prix de certains sacrifices. Reconnaissons son courage !

Il faudra que les institutions régionales, départementales, communautaires cessent de dépenser à tire-l’arigot, comme disent les Rouennais.

Cette pléthore d’administratifs et d’élus impactent lourdement la France dans son budget. Il est urgent de réduire la gouvernance de la France : l’Etat, les 18 Régions, appelées à disparaître au profit des 50 Agglomérations.

La précarisation des classes moyennes par les dérives incontrôlées des potentats européens (Barnier, Barrot, Lamy, l’inénarrable Moscovici), pour ne citer que les Français, et les mouvements migratoires d’une population muette à l’égard des attentats islamistes et déphasée par notre civilisation Judéo-Chrétienne ouvrent les portes à une déstabilisation de notre société… et à la montée du nationalisme qui s’étend dans de nombreux pays d’Europe (Allemagne, Autriche, Espagne, Hongrie, Italie, Pays-Bas, Ecosse…)

« Face aux grands périls, le salut n'est que dans la grandeur ».(Charles De Gaulle)

employe-bureau-etoileb-032     Vildenay

Publié dans VILDENAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article