UN ABSURDE VERDICT MI-CHEVRE, MI-CHOU !

Publié le par Pierre Robès

UN ABSURDE VERDICT MI-CHEVRE, MI-CHOU !

Ainsi donc, on peut être lourdement condamné pour s’être associé à un malfaiteur ayant commis les plus abominables crimes qui soient : Des enfants dans leur école et des militaires au repos dans leur caserne (donc autant de symboles forts), sans pour autant être complice de ces crimes …

C’est absurde et Dupont-Moretti aura bien raison de faire appel de cet hallucinant jugement !

Après tout, si le frère n’y est pour rien, il n’y est vraiment pour rien et il n’y a aucune raison de le condamner !

Pas plus que de condamner DAESH, ni les « familles », ni les extrémistes musulmans…

Bien sûr que le frérot n’était absolument pas complice, il ne savait pas ce qu’allait faire ce grand frère Mohammed dont il avait lavé le cerveau et à qui il avait fourni « tout ce qu’il fallait » armes et moyens de transports et logistique et expliqué comment se faire tuer en martyr.

Ce verdict, il revient à exonérer de toute responsabilité le fabricant d’un robot à tuer.

Il faut être totalement déshumanisé pour commettre de tels actes, il faut être fou.

La vraie question dans cette affaire est de savoir si Mohammed Merah qui est mort était un « fou de naissance » ou si c’est son frère qui la rendu fou ou plutôt qui a utilisé sa folie latente pour en faire son bras armé.

Dans tous les cas, le résultat est le même : Des massacres d’innocents qui ne sont rien d’autre que tout ce que le monde « extrémiste musulman » hait : La civilisation chrétienne et les juifs.

Enfin, ce n’est pas tout le monde musulman fort heureusement.

Tout comme les mères juives, tout comme les mères catholiques, tout comme les mères musulmanes, tout comme toute mère, c’est de nos mères que viendra le salut du monde, car les mères donnent la vie dans la douleur et elles seules savent combien la vie est précieuse.

Latifa, vous avez merveilleusement bien parlé hier soir en soulignant combien ce verdict était dangereux.

Finalement, il exonère de tout risque majeur les manipulateurs, donc les vrais coupables, comme Tariq Ramadan par exemple.

Mohammed Merah, il est mort, le sujet est donc clos.

Mais toutes celles et ceux qui ont fabriqué ou vont fabriquer un Mohammed Merah sont désormais des héros impunis, comme l’expliquait fort pertinemment Gilles Kepler ce matin.

Certes, en pure interprétation du droit qui ne donne pas une définition très claire de la notion de « complicité », Abdel pouvait être innocenté.

Mais certainement pas au nom de la morale.

Et cette courageuse et digne maman a bien raison de souligner notre naïveté et notre aveuglement, le « vrai monstre » n’est pas celui qui est mort…

En héros triomphateur, il va pouvoir continuer son prosélytisme en prison avant de sortir dans 8 ans probablement…

Pierre Robès    Pierre Robès

 

Publié dans Pierre ROBÈS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article