DES CINGLÉS COMME LUI, J’EN VEUX BIEN POUR DIRIGER LA FRANCE !

Publié le par Le Scarabée Noir

DES CINGLÉS COMME LUI, J’EN VEUX BIEN POUR DIRIGER LA FRANCE !

Quelques chiffres officiels qui sont plus explicites que tous les beaux discours :

  • Taux de croissance en rythme annualisé : +3%
  • Taux de chômage passé de 10% en 2010 à 4,1% fin 2017
  • Indice boursier dépassant pour la première fois la barre des 26 000 points.

C’est l’état de l’économie Américaine à la date anniversaire de la prise de pouvoir de Donald Trump, ce « fou dangereux » qui gouverne l’Amérique !

Ajoutons à cela une réforme fiscale particulièrement intelligente qui va permettre, entre autres, à Apple de rapatrier son trésor de guerre d’Irlande aux USA en payant 38 milliards de dollars de « taxe de rapatriement » au fisc Américain.

Pour donner une idée, le budget 2018 de la Défense en France est de 34,1 milliards d’euros, soit environ 41 milliards de dollars !

Apple va aussi investir 350 milliards de dollars sur le territoire Américain, de quoi donner « un peu de boulot »…

Et puis comment ne pas noter que depuis que Donald, ce dangereux psychopathe, est devenu Président les deux Corées se causent à nouveau, la guerre est quasiment finie en Irak et en Syrie (grâce aussi à cet autre « allumé » de Poutine) et le dossier brûlant Israélo-Palestinien est « remis sur la table » !

Somme toute, c’est un bilan plutôt satisfaisant !

Surtout quand on sait qu’aux Etats-Unis le président dispose de relativement faibles pouvoirs et que l’équivalent de notre parlement y joue un rôle fondamental

Certes le personnage est un peu bizarre et largement iconoclaste.

En France, comme le souligne fort justement Bruno Retailleau, nous avons un président qui parle fort, mais agit faible (un beau causeur quoi).

Aux Etats-Unis, il y a un président qui parle fort et souvent et agit encore plus fort et plus souvent, même si, selon les médias, il travaille trop peu pour un président, regarde trop la télé, joue trop au golf et drague maladroitement les jolies filles !

Un président qui réindustrialise intelligemment son pays quand d’autres, comme la France et en dépit des fracassantes déclarations, dépècent méthodiquement toutes les grandes entreprises industrielles.

Trump n’aura certainement jamais le prix Nobel de la paix comme Obama qui aura réussi l’exploit de mettre le monde à feu et à sang en déclenchant 4 guerres.

Mais on comprend bien l’acharnement de tout l’establishment contre lui : Il dérange tout ce joli petit monde, mais lui il réussit.

Ira-t-il à la « grande messe annuelle » de Davos, au risque de se faire lyncher ?

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article