LA JUSTICE CONFISQUÉE…

Publié le par Le Bulot Mayonnaise

LA JUSTICE CONFISQUÉE…

Madame Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, veut « correctionnaliser » les Assises en créant un tribunal criminel.

Ce tribunal sera compétent pour tous les crimes passibles de peines allant jusqu’à vingt ans et sera composé exclusivement de magistrats…

Donc plus de jurés, plus de représentation du peuple pour juger la majorité des crimes, juger notamment des viols, par exemple.

C’était pourtant bien que le peuple garde un « droit de regard » sur la justice donc sur le droit civil, celui des citoyens, qui est là pour « protéger, prévenir, punir ».

A l’heure où il y a de moins en moins de démocratie directe, de moins en moins d’écoute du peuple et où « l’indépendance de la justice » est largement mise en cause, on peut s’interroger sur les arrière-pensées de cette mesure.

A l’heure aussi où les « petites peines » ne seront pas exécutées, ce qui va faire grimper en flèche la petite délinquance !

Oh, pas officiellement, pas dans les statistiques puisqu’on ne la verra plus dans les chiffres.

Cet aspect des choses, la prise de contrôle de la majorité de la justice par les magistrats et l’abandon de la représentativité du peuple, est, à mon sens gravissime au plan symbolique.

Dans une démocratie fonctionnant à peu près correctement, il y a des contre-pouvoirs.

Le contre-pouvoir des médias, il y a bien longtemps qu’il est parti aux oubliettes. C’est d’ailleurs une tendance internationale ou plutôt mondiale, mais en France on atteint des sommets inégalés (il paraît que dans son JT de 13 h de dimanche dernier, TF1 n’a même pas mentionné le congrès du FN !)

Les magistrats du parquet (les juges pour faire court) sont nommés par le Conseil Supérieur de la Magistrature et sont théoriquement indépendants, mais les membres du Conseil sont nommés sur proposition du Garde des Sceaux…

Les magistrats du siège (les procureurs) dépendent directement du Garde des Sceaux.

Bon, sur le papier, il y a une indépendance vis-à-vis du pouvoir, mais dans la pratique…..

Les avocats sont très hostiles à cette réforme qui « déshumanise » la justice, si besoin en était encore et qui n’a absolument pas été concertée !

Je crois qu’il nous prend vraiment pour des buses, tant ce gouvernement abuse.

Les tribunaux criminels créés en 1790 puis supprimés accordaient des pouvoirs considérables à la représentation citoyenne, c’est probablement une bêtise d’avoir repris le nom !

A moins que ce ne soit volontaire…

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

 

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article