LES BOBARDS DE L’INÉGALITÉ SALARIALE HOMMES/FEMMES

Publié le par Le Bulot Mayonnaise

LES BOBARDS DE L’INÉGALITÉ SALARIALE HOMMES/FEMMES

On peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, c’est bien connu.

Et arriver à des absurdités.

Si, par exemple, vous prenez un groupe composé d’un enfant d’un an et d’un vieillard de 99 ans, dire que la moyenne d’âge de ce groupe est de 50 ans n’a strictement aucun sens…

Un excellent article de Contrepoints démontre clairement que le calcul des écarts de salaires hommes/femmes tel qu’évalué par l’INSEE à 24% est faux. Tout simplement parce qu’on ne compare pas des choses comparables et qu’on fait des « mélanges absurdes » dans les professions.

Essayons d’y voir plus clair.

D’abord, il y a une question de « cohérence » des échantillonnages : Les carrières féminines ont souvent des « trous » pour la noble et belle raison des maternités et, au surplus, beaucoup de femmes ne travaillent pas à temps plein, notamment pas le mercredi.

Il y a aussi la disparité due à la taille des entreprises : Le comptable de la PME, à poste équivalent, ne bénéficie pas des mêmes avantages salariaux que celle qui travaille chez Air France.

On trouve enfin le paramètre lié à l’expérience professionnelle, il faudrait raisonner par tranches d’âge de 10 ans.

Il faudrait donc, pour la pertinence de l’analyse, tenir compte de tous ces éléments, ce qui n’est pas fait.

Ensuite, il y a la question des catégories de professions, des « métiers ».

L’analyse des écarts est faite pour chacun des 76 métiers que recense la DARES, puis c’est globalisé.

Le métier où l’écart est le plus important, c’est le métier  de « Professionnels de l’action culturelle, sportive et surveillants », avec 38% d’écart.

Pas vraiment étonnant quand on note que ce métier inclue aussi bien Neymar (qui gagne 36,8 millions d’euros de salaire par an) qu’une intermittente du spectacle lambda au SMIC !

On trouve le même phénomène dans le métier « cadre de la banque » : Peut-on comparer le salaire d’une responsable d’agence de 5 personnes avec celui du manager d’une agence de 150 personnes !

Tout cela n’a aucun sens, mais les écarts sont pourtant établis à partir de données brutes qui comparent des choux à des carottes dans un but politique évident !

Une très sérieuse étude universitaire américaine a constaté que « toutes choses égales par ailleurs », l’écart de salaire hommes/femmes d’une même tranche d’âge, à niveau de formation analogue, à taille d’entreprise comparable, à années d’expérience professionnelle similaires, était tout simplement nul !

Sur ce sujet, les féministes n’ont pas besoin de s’égosiller pour que, selon la célèbre formule, « la femme soit un homme comme un autre ».

C’est déjà fait.

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

 

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article