PROCÈS D’INTENTION + INCOMPÉTENCE = INTERVIEW DE JOURNALISTE + CHRONIQUE D’ÉDITORIALISTE

Publié le par Le Hibou de La Vallée

PROCÈS D’INTENTION + INCOMPÉTENCE = INTERVIEW DE JOURNALISTE + CHRONIQUE D’ÉDITORIALISTE

Prenez un sujet qui « fait le buzz », ajoutez y une bonne dose de procès d’intention, ne vous renseignez surtout pas sur l’aspect technique du sujet et cantonnez-vous aux idées communément admises, vous aurez ainsi tous les ingrédients requis pour « faire une bonne interview et une bonne chronique » !

Léa Salamé et Charline  Vanhoenaker nous ont livré ce lundi matin sur France Inter tout ce qu’il y a de pire comme interview « orientée » et comme édito « à ne jamais faire ».

Une fois n’est pas coutume, c’est Alexis Corbière, le député de la France Insoumise, dont je vais prendre la défense.

Violemment agressé par Léa Salamé sur le statut d’auto-entrepreneur qu’il avait pris lors de la campagne électorale de Mélenchon, Alexis Corbière a, à fort juste titre, expliqué que c’était un choix de pis-aller compte tenu des circonstances de fait : Le démarrage d’une campagne sans parti, une campagne partie très tôt, une campagne sans financement aucun. Dès lors, il était très risqué, voire suicidaire, pour un mouvement qui n’existait pas encore de s’engager avec des contrats de travail, ce que chaque chef ou responsable d’entreprise peut parfaitement comprendre.

Comme tout individu disposant d’un minimum d’honnêteté intellectuelle.

Mélenchon ne disposait pas du trésor de guerre des « vrais partis », des prêts Russes du FN, encore moins de l’avalanche de fonds dont a bénéficié Macron.

Et puis, c’est très bien que les futurs élus de la France Insoumise ait pu expérimenter les méfaits de ce terrible statut qui n’est, dans la pratique qu’une gigantesque arnaque.

D’abord, il y a la question du plafonnement des recettes : En 2017 le plafond était de 33 200 euros pour les activités de prestations de services, donc pour celle de porte-parole qu’exerçait  Alexis Corbière, soit environ 2 800 euros par mois.

On est loin des 6 000 euros de salaire mensuel d’un autre porte-parole…

Et puis, n’en déplaise à Charline, qui ne sait vraiment pas de quoi elle parle, s’il est vrai que les facturations sont en franchise de TVA (ce qui prive de la récupération de la TVA payée en amont), les recettes sont soumises à cotisations sociales diverses  et variées au taux global de 22,50 % pour être précis.

Cela s’appelle « le forfait social » et forfait est un mot bien approprié, car il s’agit d’une réelle forfaiture.

C’est le seul statut où les cotisations sociales sont calculées sur la base du chiffre d’affaires et non sur la base des revenus !

Certes, le statut d’auto-entrepreneur permet une forte simplification administrative (pas de comptabilité, pas de déclaration de TVA), mais il prive l’entrepreneur de la déductibilité de ses frais professionnels et de la récupération de la TVA sur ces mêmes frais et surtout sur les investissements !

Si Mélenchon avait été correctement conseillé, il aurait donné le statut d’entrepreneur individuel à ces collaborateurs…

Pour en revenir à Alexis Corbière, à supposer qu’il facture « plein pot » soit 2 800 euros par mois, il va payer environ 630 euros par mois de charges sociales, il va donc lui rester un peu plus de 2 100 euros.

Ce n’est pas vraiment pharaonique…

Et que l’on soit totalement opposé aux idées de la France Insoumise ou non, il faut reconnaître que ces députés-là, ils bossent.

Et, encore une fois, quel meilleur moyen de comprendre les méfaits d’un statut que de l’expérimenter soi-même !

J’ignore combien perçoit Léa Salamé pour ses interviews matinales et combien est rémunérée Charline Vanhoeneker pour ses éditos, mais on est certainement loin des 205 euros perçus par Alexis Corbière.

Il n’y a pas d’autre mot : Ce qui s’est passé ce Lundi matin sur France Inter est tout bonnement dégueulasse.

Du niveau global de France Inter…

Heureusement, il reste « maman les petits bateaux » et « le masque et la plume », reliques précieuses d’une époque révolue où les intervenants savent de quoi ils parlent ou font parler les autres quand ils ne savent pas…

Le Hibou de la Vallée

Publié dans LE HIBOU DE LA VALLÉE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article