S COMME STUPIDE OU V COMME VOLONTAIRE ?

Publié le par Le Scarabée Noir

S COMME STUPIDE OU V COMME VOLONTAIRE ?

Elles et ils seraient 20 000.

20.000 personnes susceptibles d’aller assassiner n’importe qui, n’importe quand, n’importe où en France.

Et encore, il s’agit de celles et ceux qu’on soupçonne, qui « présentent des signes », il y en a probablement beaucoup plus.

Seulement voilà, on nous explique qu’il est impossible de les surveiller toutes et tous, tant il faudrait de moyens.

Alors à quoi sert ce fichier, sinon à entretenir une psychose collective ?

Et puis, il est clair que « si on le voulait, on pourrait » !

20.000 personnes c’est 0,031% de la population Française.

Mais on nous dit que placer 0,031% de la population Française sous étroite surveillance, ce serait placer toute la France sous un régime de dictature totalement contraire à « nos valeurs » !

Quelles valeurs, celles qui permettent qu’un illuminé aille assassiner froidement 4 personnes, en blesser 15 autres et en traumatiser à vie « tout un paquet » !

Un illuminé de plus avec strictement le même mode opératoire que celui de ses « collègues », un truc bien rôdé avec toujours les mêmes ingrédients (en plus celui-là il était fiché aussi en Espagne ! Bravo l’Europe).

Le seul élément nouveau, c’est maintenant « le terrorisme de proximité » : Pas la peine d’aller trop loin, on peut tranquillement aller en bas de chez soi au supermarché du coin pour semer la terreur !

Il faut arrêter tout ce « foutage de gueule » !

Cet énorme « foutage de gueule » !

D’autant plus que tous ces gens sont facilement localisables et, d’ailleurs, localisés, immédiatement localisés, Immédiatement repérés, immédiatement identifiés, immédiatement tracés.

D’autant plus que tous les « spécialistes » savent pertinemment ce qu’il faudrait faire.

Seulement voilà, il manque l’élément déclencheur fondamental : La volonté politique.

Il ne peut pas s’agir d’incompétence , ni d’ignorance…

Au mieux la crainte de mécontenter un électorat sensible, une communauté sensible.

Au pire c’est une volonté délibérée de maintenir « le bon peuple » sous la psychose permanente de l’attentat.

Un bon moyen de détourner l’attention et la mobilisation  des vrais sujets qui fâchent.

Et un bon moyen de faire fonctionner sous le registre de l’émotion.

Cela, ça marche à tous les coups.

C’est normal, mais c’est d’un cynisme absolu de maintenir la psychose…

Finalement les vrais terroristes sont peut-être celles et ceux qui nous gouvernent.

En même temps.

  Le Scarabée Noir.

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article