MONDIALISTES CONTRE RESTE DU MONDE

Publié le par Le Scarabée Noir

MONDIALISTES CONTRE RESTE DU MONDE

Il a raison, Gilbert Collard, le monde est désormais divisé en deux : Les mondialistes et le reste du monde.

Les mondialistes veulent noyer les nations dans une gigantesque multinationale, une Google planétaire, à l’image de ce qui se fait dans l’ économie.

En France, c’est la thèse des Attali et autres Minc, c’est la thèse de Macron.

Seulement, si on observe ce qui se passe dans les « pays développés », on constate que la France et l’Allemagne sont les seules exceptions à un mouvement « nationaliste » très fort !

Trump a gagné avec  “America is back”.

Poutine, qui vient d'être brillamment réélu, a redonné tout son lustre à la « Sainte Russie ».

Le Président Chinois se fait nommer « à vie ».

Les Britanniques se replient sur leur île, les mouvements  « populistes » pointent le bout du nez, et même plus, dans la plupart des pays d’Europe de l’Italie à la Pologne en passant par l’Autriche.

Bref, une bonne partie de la population de la planète crie haut et fort : Le mondialisme, on n’en veut pas !

Le journal télévisé de 13 h de Jean-Pierre Pernaud est le plus regardé d’Europe !

Pour une raison très simple : Ce JT parle essentiellement de la France, de ses traditions, de ses villages, de ses marchés, de sa « culture populaire » (le folklore), de ses monuments…

Bref, de tout ce qui « fait l’identité nationale ».

Populisme, identité nationale, ce ne sont pas des « gros mots » comme le disent les bobos qui nous gouvernent et que les Français ont bêtement élus.

Quand j’écoute Junker ou Le Maire parler de l’Europe en « faisant des sauts de cabris », comme le disait le Général, j’ai une impression de dérision totale, tellement leurs propos sont décalés et vides de sens.

Trump taxe les importations d’acier, ben l’Europe va taxer les importations de Harley Davidson, na d’abord !

C’est absolument ridicule.

Cette Europe-là, les peuples n’en veulent pas.

Ce monde-là, les peuples n’en veulent pas.

Il n’y a même pas à « repenser » un modèle, il suffit de revenir au « bon vieux temps », car c’était vraiment un « bon vieux temps » !

Non je ne suis pas un vieux réac conservé dans la naphtaline, je dis seulement qu’à continuer ainsi, on « va dans le mur » et qu’il faut prendre le temps de se ressourcer, tout le temps nécessaire.

Il faut prendre le temps d’une autocritique, d’une « convalescence de valeurs ».

Il faut sortir de toute cette agitation « médiatico-politique » qui ne mène à rien. 

Les peuples ne réclament rien d’autre face à des sociétés qui se désagrègent de façon inquiétante.

Notamment en France…

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article