TERRIBLE INCOMPÉTENCE OU VOLONTÉ DELIBÉRÉE ?

Publié le par Le Bulot Mayonnaise

TERRIBLE INCOMPÉTENCE OU VOLONTÉ DELIBÉRÉE ?

Le fichier S démontre la parfaite qualité de nos services de renseignements puisque quasiment chaque assassin est retrouvé et « tracé » dans la minute qui suit son passage à l’acte.

La question n’est donc évidemment pas de remettre en cause ce fichier.

La question est de savoir ce que « les autorités politiques » en font.

Actuellement rien, au prétexte totalement fallacieux que la justice ne dispose pas de l’arsenal législatif nécessaire !

Quelle foutaise, il suffit tout bonnement de le mettre en place, quitte à utiliser les ordonnances !

Sans jeu de mots très douteux, les Français sont abrutis par un train frénétique de réformes, car il faut réformer, encore et toujours réformer.

Mais à y regarder de près qu’a-t-on réellement réformé ?

La pseudo réforme du droit du travail n’est rien d’autre qu’une cosmétique qui ne règle en rien les problèmes de fond : La souplesse dans le marché du travail, donc le CDI, et la représentation des salariés dans les entreprises (donc la représentation syndicale).

La réforme du chômage consiste à contrôler davantage les chômeurs, tant il est vrai que les principaux responsables du  chômage sont les chômeurs eux-mêmes, c’est bien connu.

La réforme de la formation professionnelle n’est, pour le moment, qu’un vague projet avec rien d’autre de concret que la collecte des fonds par l’URSSAF ! Rien sur la question fondamentale de l’organisation de l’apprentissage et de la professionnalisation et rien de clair sur le rôle de la Région.

La réforme de l’Education Nationale : le moins que l’on puisse dire, c’est que « ça coince » en dépit des espoirs en ce nouveau ministre qui aura réussi l’exploit de mettre 15 universités sous le joug d’extrémistes qui risquent de bloquer tout le système. Ah si ! J’allais oublier l’école obligatoire à 3 ans et la mise en place du dédoublement des classes dans ces « zones sensibles », ce qui vide le reste du territoire des écoles de villages, faute de budgets.

La réforme fiscale : Un jeu de bonneteau honteux avec des « effets d’annonce » compensés « en douce » par de nouvelles taxes et contributions (au moins 8) ou des augmentations sur des dépenses de consommation incontournables comme le gas-oil et le gaz !

La réforme de la Santé : C’est pourtant un domaine où il serait justifié d’utiliser les ordonnances ! A part les vaccins et quelques mesurettes pour des campagnes de prévention, notre système de santé continue à s’effondrer tranquillement… On nous dit qu’il sera sauvé par des robots…

Quant à la lutte contre le terrorisme, une pudeur élémentaire au regard des récents évènements m’incite à ne faire aucun commentaire.

De même que le fichier S illustre parfaitement la volonté délibérée du gouvernement de ne pas agir, l’imposition, sans la moindre consultation, du 80 km/h sur les routes est l’exemple type de sa brutalité !

En fait mon intime conviction est que toute cette agitation sans queue ni tête, sans cap clairement défini est faite pour que ne soient pas abordés les vrais sujets en abrutissant « le bon peuple » par des campagnes de désinformation et de propagande comme on n’en n’a jamais vécu en temps de paix !

Observons un instant le déchaînement médiatique pour tenter d’isoler les grévistes de la SNCF.

Il est manifeste que ce gouvernement, bien aidé en cela par les médias et la justice, n’a de cesse que de dresser les Français les uns contre les autres pour éviter la coagulation des mécontentements.

Et jusqu’à présent, force est de constater que cette tactique fonctionne très bien

Pourtant, il y a « tant de sujets qui fâchent ».

Citons la place de l’Islam dans la société Française (sujet qu’on ne peut dissocier du terrorisme et de l’immigration), la réforme d’un état qui dépense toujours plus pour de moins en moins de services (à cet égard, la retenue de l’impôt à la source va transformer chaque employeur en percepteur et donner une énorme charge de travail supplémentaire aux entreprises), l’Europe (et donc l’Euro et la politique monétaire) et bien sûr cette gangrène qu’est le chômage.

La liste n’est, malheureusement, pas exhaustive, loin s’en faut.

Monsieur Macron et tout son gouvernement seraient bien inspirés de faire un stage dans le bâtiment.

Quand on veut construire une maison, il y a un ordre logique à respecter : On commence par faire les plans, puis on va viabiliser le terrain et le sécuriser, puis on fait les fondations avec les réserves prévues pour les canalisations et l’électricité, puis on monte les murs et ainsi de suite.

Commencer par attaquer les travaux dans tous les coins et en mettant ensemble tous les corps d’état sans savoir vraiment ce qu’on veut construire, c’est le meilleur moyen pour que tout se casse la figure !

Et pour bâtir quelque chose de bancale et de  très laid !

Mais, après tout, c’est peut-être une volonté délibérée.

C’est très certainement une volonté délibérée : Des « gens de ce niveau » ne peuvent pas ne pas envisager les conséquences ce qu’ils font et ne font pas.

Encore une fois, le fichier S et la limitation de vitesse sont deux exemples particulièrement révélateurs et pas du tout « anecdotiques ».

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

 

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article