DÉMOCRATIE : RIDEAU, FIN DU FILM !

Publié le par Le Bulot Mayonnaise

DÉMOCRATIE : RIDEAU, FIN DU FILM !

C’est donc l’ancien représentant de l’Italie au FMI qui a été nommé Ministre des Finances par intérim par le Président de la République Italienne !

En réalité, non pas par ce Président « honorifique », mais par l’Allemagne !

Car il est évidemment hors de question que l’Italie, 3ème économie Européenne, quitte la zone euro, au risque de provoquer une tempête monétaire !

Heureusement que la toute puissante Allemagne veille !

Ce qui prouve, une fois de plus, que les démocraties sont bel et bien mortes en Europe : Toutes les choses vraiment sérieuses se décident à Bruxelles, donc à Berlin !

Déjà, en 2005, le référendum Français sur l’Europe avait été envoyé aux oubliettes, le phénomène n’est donc pas nouveau.

Sauf que les Italiens, il ne faut pas trop les titiller et ils doivent avoir fichtrement envie d’aller « casser du Teuton » !

Déjà qu’ils ne sont pas qualifiés pour la coupe du monde de football, alors une frustration de plus risque de leur « ébouillanter les sangs ».

On a pu lire dans « Der Spiegel », l’un des plus importants journaux d’Outre Rhin à propos de l’Italie que « Au moins les mendiants, ils disent merci ».

Ce n’est guère intelligent de la part des Allemands de montrer un tel mépris envers l’Italie surtout quand on sait que c’est l’immigration massive qui est la cause du succès électoral des « populistes » et que cette immigration si massive est largement, voire exclusivement, due à l’Allemagne…

Une Allemagne qui, décidément, « file un très mauvais coton » avec sa population vieillissante et agressive, un pays où les femmes sont encouragées à porter des sous-vêtements anti-viol !

C’est tout dire. 

Et la France dans tout cela ?

Rien pas un mot.

Il est vrai que la France n’est pas un excellent élève en matière de contrôle des déficits et que les Allemands ne se privent pas de nous le faire remarquer.

Il est vrai aussi que nous avons un Ministre de l’économie parfaitement germanophile qui a largement contribué à céder à « nos amis Allemands » quelques-uns des fleurons de ce qui reste de notre industrie moribonde, le TGV à Siemens, par exemple.

Il est  vrai enfin qu’avec notre constitution actuelle, si un président le souhaite, comme c’est le cas actuellement, tous les pouvoirs peuvent être concentrés « en haut ».

On ne peut plus parler de démocratie en France et le pays est déjà sous la coupe de l’Allemagne.

Mais au moins, à la différence de l’Italie, nous allons jouer la coupe du monde de football !

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

 

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article