EN FRANCE, LE KU KLUX KLAN IL EST PARTOUT !

Publié le par Pierre Robès

EN FRANCE, LE KU KLUX KLAN IL EST PARTOUT  !

Le titre de ce billet est volontairement provocateur : Le KKK, c’est la violence absolue : gratuite, bête, cruelle, aveugle, manipulable à l’envi. C’est le symptôme d’une société profondément décadente.

Et, malheureusement, dans notre France Macronienne, on trouve des « KKK un peu partout !

En voici une illustration :

Des casseurs saccagent allègrement les rues de Paris sous les yeux des forces de l’ordre et des caméras.

En même temps, un élu de la République Française (Liberté, Egalité, Fraternité) se fait agresser physiquement sans que personne n’intervienne !

Il n’était pourtant venu que pour exposer des idées, rien que des idées…

Une élue locale a même tweeté « Pas si déplaisant » !

Ma petite dame, ça peut se penser, mais ça ne se dit pas ! Et surtout ça ne s’écrit pas !

Et Il faut souligner que c’est à l’appel de l’union locale des partis politiques de droite et du centre que ces crétins décérébrés sont « venus casser du Ménard » !

Le sinistre et gâteux Gérard Collomb s’était publiquement réjoui de l’absence de blessés lors de la manifestation du 1er mai.

A ma connaissance, il n’a pas dit un mot sur l’agression dont a été victime Robert Ménard…

Tout comme les casseurs de Mac Do du 1er mai, les casseurs de Ménard du 5 savent qu’ils ne « risquent rien », c’est encore plus lâche…

Et que dire de cette classe politique qui s’était unanimement révoltée contre l’agression de NKM par un « mec isolé ayant pété un plomb » et qui se tait devant cette agression politiquement donc collectivement organisée…

Décidément, nous sommes tombés tellement bas que ce n’est plus du pétrole qu’on va trouver, mais le noyau du centre de la terre…

Ce qui me frappe le plus, c’est qu’au nom d’un « bien penser », d’une idéologie de bisounours qui vit dans le déni de la réalité, tous ces gens de gôche, ces cathos-laïques provoquent consciemment ou non une violence inouïe.

Cette violence se constate partout : Sur les plateaux de télé où les débats ne sont plus que des invectives stériles qu’on pourrait repasser en boucle avec toujours les mêmes têtes, dans le monde du travail avec cette casse sociale si brutale, dans la façon de gouverner ce pays qui devient peu à peu et inexorablement une quasi « dictature démocratique », et à présent dans la rue, chaque jour…

Oui, je sais, ce sont des propos de « vieux con » que de dire « On ne respecte plus rien »…

Mais si je ne crois pas du tout à la théorie du ruissellement en matière économique, je suis intimement convaincu qu’elle est parfaitement adaptée à l’éducation : L’exemple vient d’en haut.

Comment persuader « nos jeunes » qu’il faut respecter l’autre quand ils constatent qu’il suffit d’aller lyncher celui ou celle avec qui on n’est pas d’accord…

Les images de ce « petit bonhomme » se faisant attaquer par des « gros balèzes » et des « gros lards » sous l’œil de « journalistes » qui ne songent qu’à filmer la scène sont très révélatrices d’une société qui, finalement, se complait dans cette violence.

https://www.facebook.com/France.Bleu.Gironde/videos/1797534890269910/

C’est très inquiétant.

On pourrait aussi évoquer le lynchage juridico-médiatique de Zemmour condamné à 5.000 euros d’amende pour avoir simplement exprimé une opinion…

Mais est-ce finalement étonnant dans un pays qui n’a plus d’Etat et dont le chef fait sans cesse dans la provocation relayé en cela par un Mélenchon qui peut ainsi donner toute la mesure de son talent de « pire ennemi » ?

Ces deux-là jouent à un jeu très dangereux : Celui de la mort de la France !

Pierre Robès    Pierre Robès

 

Publié dans Pierre ROBÈS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article