LE FAUX-PAS QU’IL NE FALLAIT PAS FAIRE ?

Publié le par Le Bulot Mayonnaise

LE FAUX-PAS QU’IL NE FALLAIT PAS FAIRE ?

« Notre population ne sait pas comment se comporter avec cette religion ».

Telle fut la réponse du Président Macron à une question sur l’Islam lors de sa visite aux Etats-Unis.

S’il est vrai que sur la forme ce voyage fut un succès, il y a beaucoup à dire sur le fond…

Comment interpréter cette réponse présidentielle ?

Une première analyse consiste à dire que c’est donc à nous, les « Français de souche » (il faut mettre plein de guillemets, tant cette expression est dangereuse) de nous adapter aux coutumes, aux pratiques religieuses, vestimentaires etc… de ces populations, présentées comme minoritaires, qui ont débarqué et continuent de débarquer chez nous.

Il faudrait donc que « les Français » reçoivent l’instruction religieuse appropriée (comme on reçoit l’instruction civique), donc apprennent le Coran, puisque dans l’Islam tout, absolument tout, est écrit dans le Coran.

Est-ce concevable dans une république qui se prétend laïque ?

Comment et par qui serait dispensé cet « enseignement » ?

Par des école Coraniques obligatoires ?

Difficiles questions…

On peut donner un deuxième niveau de réponse en inversant la parole du Président pour dire : « Cette religion ne sait pas comment se comporter avec notre population ».

Ce ne serait donc plus « à nous » de s’adapter « à eux », mais « à eux » de s’adapter à «  nous ».

C’est ce que les juifs ont fait avec le concordat, c’est ce que les catholiques ont fait avec Vatican II en retirant de leurs textes « tout ce qui fâche la République », tout comme les protestants.

L’Islam peut-il faire de même ?

L’Islam veut-il faire de même ?

Telles sont les vraies et simples questions.

Des tentatives ont déjà eu lieu, elles ont toutes échoué…

Il y a aussi une troisième façon beaucoup plus « radicale » de régler le problème : Si notre population ne sait pas se comporter avec cette religion, supprimons peu à peu notre population et on n’en parlera plus !

Cette « troisième voie », c’est celle du « grand remplacement ».

C’est clairement la voie choisie par l’Allemagne et il semble qu’on en prenne le chemin en France…

Mais force est de constater que les jeunes et robustes Africains sont prêts à aller bosser dur sur les chantiers, dans les cuisines et dans les usines, tandis que nos pauvres chérubins s’engraissent de Mac Do et autres saloperies les yeux rivés à longueur de journée, voire de nuits, sur leurs smartphones…

Cela, c’est une réalité objective.

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

 

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article