80 KM/H, C’EST ENCORE BEAUCOUP TROP !

Publié le par Le Bulot Mayonnaise

80 KM/H, C’EST ENCORE BEAUCOUP TROP !

« Les routes départementales appartiennent essentiellement aux départements ».

Cette déclaration, empreinte d’un élémentaire bon sens, est l’œuvre du frétillant Gérard Collomb, notre brillant ministre de l’intérieur, éminent spécialiste de « la constatation des dégâts ».

Cette fois-ci, c’est l’absurde décision totalement arbitraire du 1er ministre de limiter la vitesse à 80km/h qu’il constate (et désapprouve).

Ce « fait du prince », ce diktat, est d’autant plus stupide qu’il ne servira probablement pas à grand-chose hormis multiplier le nombre de PV pour excès de vitesse.

Vouloir réduire la mortalité routière est un louable dessein. Mais pourquoi se contenter d’une telle demi-mesure ?

Je pense qu’il eût fallu limiter la vitesse de manière beaucoup plus significative : 60 km/h sur les routes et 30 km/h en agglomération.

Cette mesure aurait aussi l’avantage de minorer la consommation de combustible, ce qui compenserait l’effrayante augmentation du prix des carburants, augmentation qui ne risque pas de s’arrêter avec la hausse du prix du pétrole !

Allons, un peu de courage, Monsieur le Premier Ministre !

Quitte à prendre des mesures résolument impopulaires, osez aller jusqu’au bout !

Ne vous contentez pas de mesures extrêmement brutales sur la forme, mais d’une hallucinante tiédeur sur le fond.

Des mesures de centriste…

Des mesures de pure autoritarisme…

Décidément, on peut se demander où il fait encore bon vivre en France.

Dans les villes polluées, sales, embouteillées, envahies par les rats et les terroristes ou dans des campagnes désertifiées où il sera bientôt impossible de se déplacer en voiture pour trouver un médecin qui sera d’ailleurs parti avant qu’on n’arrive ?

Pour « réenchanter » le pays, il faut « réenchanter » les territoires.

A 80 km/h et au prix du gas-oil, on n’en prend guère le chemin.

le bulot mayonnaiset eb-011   Le Bulot Mayonnaise.

 

Publié dans LE BULOT MAYONNAISE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article