LA FRANCE, LABORATOIRE DE LA COLLAPSOLOGIE.

Publié le par Le Scarabée Noir

LA FRANCE, LABORATOIRE DE LA COLLAPSOLOGIE.

Cette théorie du processus de l’effondrement se nomme « collapsologie », elle a été élaborée par un chercheur français, Pablo Sévigné.

Elle vise à étudier les processus qui engendrent la disparition des civilisations.

Les processus que j’évoquerai ici sont strictement internes : pas de facteurs exogènes, tels que les guerres, les invasions, les catastrophes climatiques, etc.

En d’autres termes, ne sont en cause que les facteurs « qui viennent de l’intérieur ».

Se référant à une excellente analyse de Dimitri Orlov de juin dernier, il a été récemment expliqué dans ce blog que l’Ukraine pouvait constituer un laboratoire vivant de ce processus d’effondrement, processus qu’Orlov décline en 5 composants :

  • L’effondrement culturel
  • L’effondrement social
  • L’effondrement politique
  • L’effondrement commercial
  • L’effondrement financier.

Pourquoi limiter le « laboratoire » à l’Ukraine ?

N’est-ce pas analogue et même pire en France ?

Reprenons chacun des composants.

  1. L’effondrement culturel :

Que dire d’une « culture » où, par exemple, le rap est étudié en mastère de lettres et où des phrases aussi « riches littérairement » que « Il faut crucifier tous les laïcards au Golgotha » sont étudiées en lieu et place de « Et Rose, elle a vécu ce que vivent les roses, l’espace d’un matin » ou des œuvres de Julien Gracq ? Et, d’ailleurs, combien de « fanatiques » de rap savent ce qu’est le Golgotha ?

Inutile, je pense, d’en dire plus.

 

  1. L’effondrement social :

Qui oserait nier que notre société n’a jamais été autant fracturée, pour reprendre une expression de Chirac, entre pauvres de plus en plus pauvres, chômeurs et inactifs de plus en plus nombreux, riches de plus en plus riches, « gens des villes et gens des champs »… ?

Sans développer, bien sûr, les questions religieuses et terroristes pour ne pas risquer le pilori.

 

  1. L’effondrement politique :

A l’image de la société, et il y a une certaine cohérence, le monde politique a littéralement explosé ou implosé, comme on voudra. A tel point qu’il n’existe plus en France la moindre once de démocratie : C’est ainsi que de sa propre initiative, un premier ministre impose, par décret et sans la moindre consultation des élus du peuple, de rouler à 80 km/h sur 400 000 km de routes.

Inutile, là aussi, d’en dire plus.

 

  1. L’effondrement commercial :

En dépit des promesses, le déficit commercial de la France recommence à se creuser dangereusement à 62,3 milliards d’euros en 2017. Rien d’étonnant quand on sait que l’état français continue à brader allègrement tous les fleurons de son industrie !

Au surplus les services viennent de moins en moins compenser ce déficit en raison, notamment, des attentats qui « font peur » aux touristes et de la saleté de Paris.

 

  1. L’effondrement financier :

Point n’est besoin d’être un grand économiste pour constater que le poids de la dette de la maison France est de plus en plus lourd à porter ! Quand il faut emprunter et emprunter encore pour payer les intérêts de sa dette, tout est dit ! Surtout quand le coût du fonctionnement de l’état ne diminue pas et que les taux d’intérêts augmentent !

Là encore, point n’est besoin de longs et ennuyeux débats d’experts pour le constater !

A ces 5 composantes d’Orlov, il me semble que l’on peut en ajouter 2 : L’effondrement fiscal et l’effondrement psychologique.

  1. L’effondrement fiscal :

Jamais le matraquage fiscal n’aura atteint un tel niveau : plus de 56% de la richesse produite par la nation. Et un « jeu de bonneteau » sans équivalent : Je prends là, mais je redistribue ici et j’ajoute cela en douce, histoire de noyer le poisson pour contenter un tel, l’autre je m’en fous, il ne vote pas pour moi… Le pompon est atteint, je crois, quand dans un article de la très sérieuse « Revue Fiduciaire » de novembre 2017, on peut lire cette phrase qui, à elle seule, résume toute l’absurdité de notre système : « Un bâtiment peut être assujetti à la Taxe Foncière sur les propriétés non bâties ». Même Raymond Devos n’aurait pas osé.

 

  1. L’effondrement psychologique :

Cause ou conséquence de tout ce qui précède, c’est certainement le facteur le plus grave : La France est devenue neurasthénique, molle, ne croit plus en rien (à l’image de la jeunesse), se réfugie dans les «paradis artificiels » (on veut légaliser le cannabis), chacun (ou chaque clan) s’occupe de soi, de ses propres intérêts, de ses propres affaires. Le 1984 d’Orwell est totalement d’actualité. On a bien constaté lors des évènements sociaux » que le « sang français ne coagule plus ».

 

La France est devenue hémophile et son sang s’écoule inexorablement dans l’égout de l’effondrement.

 

Le pire, c’est que c’est certainement volontaire.

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article