QUAND BRUNO LE MAIRE SE PREND POUR NAPOLEON !

Publié le par Pierre Robès

QUAND BRUNO LE MAIRE SE PREND POUR NAPOLEON !

Décidément, il ne recule devant rien !

Voilà, à présent, qu’il veut réécrire le Code Civil communément appelé  « Code Napoléon ».

Et qui plus est en faire un « Code Européen » !

Déjà que les Européens, ou ce qu’il en reste, passent des jours et des nuits pour se mettre d’accord sur la taille du concombre, alors pour faire un « Code Européen » bonne chance !

«  Réécrire le Code civil est un acte politique majeur. À travers ce texte, nous voulons être à la pointe de la redéfinition du capitalisme européen. Ce n’est pas le capitalisme chinois, qui est un capitalisme d’État et qui ne correspond pas à nos valeurs économiques, ce n’est pas le capitalisme anglo-saxon, qui est davantage court-termiste.

Le capitalisme européen doit s’inscrire au contraire dans le long terme. Il doit faire des enjeux environnementaux un atout pour sa croissance, il doit défendre la propriété intellectuelle, valoriser la finance verte. Plus largement, il doit aussi être responsable socialement, promouvoir une véritable égalité hommes-femmes, se soucier du développement de ses collaborateurs. Cette réécriture du Code civil s’inscrit dans notre volonté de faire du capitalisme européen un des modèles de développement économique de la planète. »

Voilà ce que déclare Bruno Le Maire à propos de sa fameuse loi PACTE ( Plan d’Action pour la Croissance et le Développement des Entreprises) !

Il est vrai que tout chef d’entreprise, quelle que soit la taille de son affaire, est un abruti totalement irresponsable qui a besoin de l’état avec ses fonctionnaires zélés qui quittent rarement leur bureau pour savoir quoi faire pour croître et se développer !

Le Ministre nous pond encore tout un galimatias de mesurettes totalement inutiles et souvent redondantes avec tout ce qui figure déjà dans nos nombreux codes :  Code du Travail, Code de commerce, Code de l’artisanat, Code des assurances, Code de la consommation, Code de la construction et de l’habitation, Code monétaire et financier, Code de la mutualité, Code de la propriété intellectuelle, Code de la recherche, Code des postes et des communications électroniques, Code de l’expropriation pour cause d’utilité publique, Code rural et de la pêche maritime, Code de la santé publique, Code général de la propriété des personnes publiques, Code du patrimoine, et j’en passe et des meilleurs !

Non Monsieur Le Maire, ce dont l’entreprise a besoin, c’est de moins en moins d’Etat, de moins en moins de Codes, de moins en moins de lois en tous genres !

Les seuls qui se frottent les mains sont les avocats, les experts-comptables et les éditeurs de logiciels qui n’ont jamais eu autant de travail !

Prenons l’exemple de la retenue à la source qui va nécessiter l’adaptation des logiciels de paye, la formation des comptables et, probablement, tout un tas de litiges..

Où est la création de valeur dans tout cela ?

Car le rôle de l’entreprenariat, c’est la création de valeur.

Alors si l’Etat continue à en détruire systématiquement par des règlementations et des lois, il ne faut pas s’étonner si cela suscite découragement et ruine.

Pierre Robès    Pierre Robès

 

Publié dans Pierre ROBÈS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article