UN RÊVE EST PASSÉ…

Publié le par Charlem

UN RÊVE EST PASSÉ…

La commémoration du centenaire du 11 novembre aurait pu donner lieu à un vrai débat sur la Paix en Europe et dans le reste du Monde…

Les agressions verbales du Président de la République Française à l’égard du représentant du Peuple Américain en le classant parmi les ‘‘méchants’’, c’est scandaleusement bafouer les morts (116.516) et les blessés (204.002) Américains venus sauver la France du joug des casques à pointe Allemands ! Sans oublier ceux de la dernière guerre mondiale.

La volonté délibérée d’Emmanuel Macron de faire risette à Angela Merkel dont tout le monde sait (sauf lui, peut-être) qu’elle est en sursis en raison notamment du rejet par le Peuple Allemand de sa politique d’ouverture à tous vents des immigrés. C’est aussi ignorer délibérément la crise qui sévit en Europe en raison de la politique des banques et des marchands imposée par les fonctionnaires de Bruxelles au détriment des Peuples, et dont nous avons le triste Moscovici comme représentant de la France…

Comment un Président de la République Française peut-il évoquer la possibilité du partage de notre force de frappe et de notre siège permanent au Conseil de sécurité de l’ONU avec l’Allemagne un 11 novembre ??? En raison de la gravité de ces enjeux, la moindre des choses serait de consulter le Peuple Français par référendum !

Donald Trump ne se trompe pas en tweetant : « Le problème est qu’Emmanuel souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et que le chômage atteint presque les 10%. Il a essayé de changer de sujet. Et au passage, il n’y a pas plus nationaliste que la France, peuple fier à juste titre donc : RENDS À LA FRANCE SA GRANDEUR ! » (Twitter, 13 novembre 2018, 14h17)

Terminons par une belle image de cette journée : la chaleureuse poignée de mains de Vladimir Poutine à Donald Trump !

monde-Chevalier-etoileb-009.gif CHARLEM

 

Publié dans CHARLEM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bernard Luziat 15/11/2018 13:28

Mr Le Briquir, le rejet des socialistes par les électeurs populaires (non les bobos) est principalement en raison du chômage et de l’invasion des immigrés voulue par le pouvoir socialiste pour s’en faire de futurs électeurs. Je vous conseille vivement d’accompagner les forces de l’ordre d ans les banlieues : vous serez peut-être informé de ce qui s’y passe… C’est la raison principale de la démission de Gérard Collomb qui a essayé d’ouvrir les yeux de Macron : « Si j'ai un message à faire passer - je suis allé dans tous ces quartiers, des quartiers nord de Marseille, au Mirail à Toulouse, à ceux de la couronne parisienne Corbeil, Aulnay, Sevran - c'est que la situation est très dégradée et le terme de reconquête républicaine prend là tout son sens parce qu'aujourd'hui dans ces quartiers c'est la loi du plus fort qui s'impose, celle des narcotrafiquants et des islamistes radicaux, qui a pris la place de la République. Il faut à nouveau assurer la sécurité dans ces quartiers mais je crois qu'il faut fondamentalement les changer, quand des quartiers se ghettoïsent, se paupérisent, il ne peut y avoir que des difficultés et donc (…) il faut une vision d'ensemble car on vit côte à côte et je le dis, moi je crains que demain on ne vive face à face, nous sommes en face de problèmes immense ».

Le Briquir 14/11/2018 19:14

Bonsoir,
je ne partage pas complètement votre analyse. Choisir le 11 novembre pour parler d'une défense européenne intégrée, pour parler du resserrement des liens entre les pays européens est un bon choix. Pour que nous soyons Européens tout en restant Bretons, Normands, Saxons, Bavarois, Français, Allemands ou tout autre nation. Dans cette Europe démographiquement vieillissante les émigrants ont une richesse pour tous. Quant au chômage il est organisé par ceux qui nous gouvernent ou ceux qui se cachent derrière eux : financiers et fonds de pension américains (qui croyez-vous que sont les propriétaires des grandes entreprises). Le Président, j'allais écrire notre Président, est de ces responsables. Ne vous trompez pas de combat.