LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Publié le par Gildas Le Breton

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Le petit déjeuner est la copie de ce qui nous aurait été servi à l'hôtel, les petits pots de confiture, entamés, viennent certainement de l'hôtel.

Départ sous une pluie qui se dissipe rapidement pour laisser la place à un beau soleil. Retour sur nos pas jusqu'aux Forges de Buffon.

Tout ne se visite pas, les locaux administratifs et d'habitation sont privés. Les bâtiments dessinés par Buffon sont toujours sur pieds mais les toitures ont en partie disparu lors d’un incendie, du haut-fourneau il ne reste que le creuset.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

L’affinage consistait à réchauffer et à marteler les gueuses sortant du haut-fourneau pour en éliminer les résidus de charbon de bois et autres scories. De la fenderie sortait les produits finis. Les ateliers d’affinage et la fenderie ne sont plus que des bâtiments vides que l’association gérant le site tente de réhabiliter et d’y reconstituer la machinerie d’époque. Véritable travail de Sisyphe.

Seul bémol, les ateliers, construits en bordure de l’Armançon pour utiliser l’énergie hydraulique, sont en zone inondable. Toute les installations en ont souffert.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Buffon qui n’était pas seulement le naturaliste était aussi un industriel, sa forge bénéficie des conseils d’organisation des Lumières : toute l’activité est réunie. Quand Buffon crée sa forge le projet de canal de Bourgogne était déjà avancé (bien que les travaux n’eussent pas encore commencé), la forge allait en bénéficier pour l’expédition des produits finis, le canal passe à la limite de la propriété. Il avait sous-estimé les crues de l’Armançon et les ateliers ont été inondés à plusieurs reprises.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Reprise de la route vers Ancy le Franc où le château des Clermont-Tonnerre attend notre visite (https://www.chateau-ancy.com/fr/).

Allez du courage le château est à deux pas. Et il mérite la visite ! Second temps fort de la journée.

Premier château construit sur la base de plans tracés par l’architecte italien Sebastiano Serlio pour le beau-frère, Antoine III de Clermont-Tonnerre, de Diane de Poitiers.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Magnifique quadrilatère blanc au milieu de son parc. La cour intérieure est parfaitement ratissée, comme un jardin zen. L’enfilade des pièces dévoile des merveilles : sols carrelés ou parquetés, plafonds à caisson et peintures dont la bataille entre César et Pompée tout en ocre (allégorie des guerres de religion qui ravagèrent la Bourgogne, n’oublions pas que les Clermont-Tonnerre doivent leurs armes au pape), le plafond peint de la chambre de Diane.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Le château avait été préparé pour la visite de Henri III, ci-devant roi de Pologne, lors de son retour pour prendre la couronne de France. Le roi ne vint pas mais tous firent comme s’il était passé. Louis XIV y passa une nuit au retour d’une de ses campagnes, Louvois l’accompagnait et acheta un peu plus tard le château mis en vente pour apurer les dettes du Clermont-Tonnerre de l’époque.

Au XIXème siècle il est redevenu propriété des Clermont-Tonnerre et maintenant appartient à une société d’investissement.

Il y a plusieurs beaux châteaux Renaissance en Bourgogne.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

La boulangerie sur la place devant le château nous permet de goûter et nous indique précisément comment trouver notre prochain logement à Lézinnes.

Alors nous enfourchons à nouveau nos vélos pour la dernière partie de la journée, direction Lézinnes.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Fini la Bourgogne engraissant les charolais et autres races à viande, voici la Bourgogne céréalière. Vastes emblavures de blé, de tournesol et autres oléagineux.

La maison des Piedallu est où les boulangers nous l’ont indiquée. L’accueil est chaleureux et Madame Piedallu (Chambres d’hôtes 89G2065 ; 55 € ;

Tél : 03 80 45 97 15 ; 5 avenue de la Gare à Lézines) vérifie que le restaurant du village est ouvert ce soir.

LES NOUVELLES AVENTURES DE GILDAS LE BRETON SUR LE CANAL DE BOURGOGNE (5/6)

Nous dînons au Grignottin (03 86 75 61 76) : pizza pour Muriel, côte de boeuf frites pour moi. La viande est très bonne et cuite comme je l’aime.

Total kilomètres : 40.

(A suivre)

sport voiliers vacances etoileb-002    Gildas Le Breton

 

Publié dans GILDAS LE BRETON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article