LUTTE CONTRE LES GILETS JAUNES PLUTOT QUE LES TERRORISTES

Publié le par Charlem

LUTTE CONTRE LES GILETS JAUNES PLUTOT QUE LES TERRORISTES

« La piste terroriste n’est pas encore établie ». C’est ce que l’on pouvait lire ou entendre sur BFMacron et ses satellites !

Et les juges rouges de mettre en liberté un multirécidiviste aux 27 condamnations… Fiché “S” radicalisé sans que les gouvernements successifs s’inquiètent… Ils préfèrent séquestrés des Gilets jaunes inoffensifs comme l’a fait l’illustrissime ministre des polices Castaner qui n’a pas hésité à trahir le Parti Socialiste pour rejoindre Macron !

Et Roland Ries, maire PS de Strasbourg depuis 2008, de pleurnicher sur les radios et les télés. Afin de consolider son électorat, il n’a pas hésité à financer (avec les deniers du bon Peuple d’Alsace) la construction de 3 mosquées dans les quartiers de la Robertsau, Hautepierre et la Meinau… après avoir inauguré la grande mosquée de Strasbourg en 2012, dont l’ex-maire centriste, Fabienne Keller, avait posé la première pierre… après avoir participé au financement de sa construction soit 26% payé par les collectivités locales ! Le  Maroc ayant contribué à hauteur de 700.000 €uros et l’Arabie saoudite 910.676 €uros.

Peu après la fusillade sur le marché de Noël, le maire de Strasbourg déclarait «  qu'il ne savait pas comment l'assassin avait pu entrer dans un espace où tout le monde est fouillé». Les Strasbourgeois lui ont confirmé qu’il suffisait d'emprunter le tramway dont un arrêt se trouve à l'intérieur de la Grande Île…

Un sondage du Figaro réalisé sur 70.847 votants confirme qu’il faut juger les fichés S pour «intelligence avec l'ennemi».

Le président Macron préfère signer le pacte de Marrakech pour les migrations et d’envoyer les chars contre les Gilets jaunes… Son bilan sécuritaire (ainsi que celui de ses prédécesseurs) est malheureusement en train de virer au désastre…

 

BERLIN : DISCOURS HISTORIQUE DE ROBERT KENNEDY JR CHARLEM

 

Publié dans CHARLEM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article