CES LREM ANTI-FRANCE QUE NOUS N’ALLONS PAS PLEURER

Publié le par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard

CES LREM ANTI-FRANCE QUE NOUS N’ALLONS PAS PLEURER

Une hostilité se répand partout en France contre les LREM depuis l’attentat fiscaliste perpétré contre les retraités et les Français des zones périphériques. Nous sommes en train de vivre un sursaut français.

Si on ne laisse pas de côté la question du faux Grand Débat National de Macron, le cynisme de ces conférences de presse de Macron saute aux yeux de tous. Dans les deux cas, l’attentat fiscaliste et les conférences de presse de Macron devant des maires collabos, la violence politique LREM en tant que violence symbolique a toujours été appliquée par des élus se réclamant des LREM. Ils ciblent des personnes faibles par des images de la modernité de Macron l’enfumeur en campagne pour les européennes sur toutes les télés vulgaires.

Enfin, les LREM mettent en œuvre une stratégie qui relève du terrorisme moral et intellectuel au sens où il s’agit de provoquer une émotion de peur chez les gens : Payez ! Votez Macron contre le chaos RN !

Onfray, Zemmour et Houellebecq vont certainement s’engouffrer dans la brèche des « Gilets Jaunes ».

Cette idée selon laquelle nous aurions affaire à un chaos français avec la Droite Nationale, si Macron ne pouvait pas nous sauver en pratiquant le racket fiscal contre les retraités et les classes moyennes, a donc fleuri dans les médias collabos vulgaires. Elle conduit les commentateurs à s’interroger sur les leçons à tirer des « Gilets Jaunes » et, plus généralement, à l’attitude à adopter face à cette menace des prolos du populo.

À ce propos, deux interprétations semblent imprégner le faux Grand Débat National de Macron.

La première, outrancièrement raciste, affirme que la France périphérique de ceux qui ne sont rien a déclaré la guerre à Macron-Démission ! Et que Macron est en droit de se défendre contre les « Gilets Jaunes ».

Le corollaire de cette vision LREM du monde est la peur de Macron vis-à-vis de la foule haineuse.

C’est pourquoi la peur et la haine en retour de Macron vis-à-vis des « Gilets Jaunes » ne se dément pas en ce qui concerne l’organisation anti-« Gilets Jaunes » du faux Grand Débat National diffusée en boucle sur toutes les télés vulgaires C-News, BFM-TV et LCI pro-Macron. Les LREM invitent à faire l’amalgame entre les casseurs et les « Gilets Jaunes » pour affaiblir le soutien de la population au mouvement des « Gilets Jaunes ».

Le terrorisme moral et intellectuel LREM invite à faire la guerre au mouvement des « Gilets Jaunes ».

Cette hostilité des médias mainstream au mouvement des « Gilets Jaunes » est sans nuance et sans mesure. C’est pourquoi les « Gilets Jaunes » dénoncent l’opération de dénigrement systématique du pouvoir LREM repris par les petits-bourgeois sur toutes les télés vulgaires C-News, BFM-TV et LCI pro-Macron.

Faire l’amalgame entre les casseurs et les « Gilets Jaunes », c’est l’opération qui consiste à assimiler plusieurs milliers de personnes pacifiques aux actes violents d’une poignée d’individus. Les petits-bourgeois LREM se présentent comme des humanistes moralistes au sens où ils condamnent les « Gilets Jaunes » pour les violences de groupes infiltrés et motivés par des idéologies haineuses. Les valeurs invoquées des petits-bourgeois LREM se présentent comme des mensonges et des manipulations haineuses anti-« Gilets Jaunes ».

Les LREM petits-bourgeois de la télé invitent à se concerter en solidarité avec les petits commerçants des Champs Élysées et du centre bourgeois de Bordeaux victimes des casseurs et donc des « Gilets Jaunes » !

Les idéologies haineuses des petits-bourgeois de la télé sont conformes à l’idéologie dominante anti- « Gilets Jaunes » des LREM et des discours officiels. À défaut d’analyse et de compréhension du mouvement de révolte des « Gilets Jaunes », les commentateurs petits-bourgeois de la télé se répandent dans un médiocre dénigrement de classe et dans l’émotionnel vulgaire d’une moralité douteuse. [Lui : – Tu dis que tu es de moralité douteuse ? Elle : – Je doute de la « morale des autres »] (LREM). (A. Resnais, « Hiroshima mon amour », d’après Marguerite Duras). Ces commentaires des petits-bourgeois LREM de la télé ne se fondent jamais sur un raisonnement réfléchi, mais seulement sur une compassion de circonstance et de sentiments hypocrites.

Les animateurs grossiers des télés vulgaires C-News, BFM-TV et LCI pro-Macron sont animés d’intentions médiocres et hostiles au mouvement de révolte des « Gilets Jaunes », mêlées d’émotions de peur et de haine, soutenues par des instincts revanchards. Et en même temps, les petits-bourgeois de la télé sont traversés par des émotions positives : compassion et sympathie pour Macron, l’arrogant juvénile à la dérive.

La Droite Nationale a un attachement affectif à la patrie et à la grandeur de la France, et aussi à la vraie liberté de la presse, à la vraie démocratie libérale, et à la république laïque contre l’islamisme LREM.

90 % des musulmans qui participent aux élections ont voté pour Hollande et ensuite pour Macron ! Chacun comprend la dimension électorale de l’islamisation de la France prônée par Hollande et par Macron.

Dans ce cadre d’interprétation, l’islamisation de la France se donne à voir dans l’espace public quand Macron dénonce passionnellement en Algérie la colonisation, un crime contre l’humanité. Le Monde : « Macron a choisi de condamner la colonisation française en Algérie : « La colonisation fait partie de l’histoire française, a déclaré le candidat (de l’Anti-France). C’est un crime, un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie. »

Ce comportement mis en scène à la télé algérienne a marqué l’imaginaire patriotique français.

Contrairement aux médias mainstream, sur Internet et les sites français de liberté d’expression, on dénonce la trahison de l’Anti-France de Macron en Algérie. Et il continue avec le traité d’Aix-la-Chapelle :

Thomas Wieder : Le vice-chancelier allemand veut que l’UE remplace Paris au Conseil de sécurité de l’ONU. Le social-démocrate Olaf Scholz propose que le (premier) délégué européen à New York soit français.

Libération Fake News : « Macron et Angela Merkel, le traité d’Aix-la-Chapelle ne prévoit ni de céder le siège de la France au conseil de sécurité des Nations Unies, ni l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne. » (!!!)

Le traité d’Aix-la-Chapelle a fait l’objet d’un fantasme saugrenu au sujet du basculement de l’Alsace et de la Lorraine sous contrôle allemand et de critiques par Marine Le Pen. Elle le considère comme un traité surprise, annoncé au dernier moment, au contenu opaque et qui va faire « s’effondrer la puissance de notre pays », avec la « perte de souveraineté » de la France. Ce traité « va détruire ce que le Général de Gaulle avait fait, en envisageant de partager notre siège au Conseil de sécurité de l’ONU avec l’Allemagne ! »

Une loi LREM « Pour un nouveau traité de l’Élysée » prévoit « l’approfondissement de la coopération transfrontalière », « l’espace économique franco-allemand et le marché intérieur européen », « les droits sociaux en France et en Allemagne » : Marine Le Pen dénonçait déjà « un germano-centrisme qui nourrit la méfiance ! »

Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard.

Publié dans DREUZ INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article