LES ALLEMANDS N’AIMENT PLUS LE SUCRE NORMAND !

Publié le par Le Scarabée Noir

LES ALLEMANDS N’AIMENT PLUS LE SUCRE NORMAND !

Qui connaît le village de Cagny, commune du Calvados de 1.607 habitants, tout proche de lieux aussi prestigieux que Grentheville, Emiéville et Frénouville ?

Pas grand monde, j’imagine.

Et pourtant, c’est avec « les dommages de guerre » que fut construite à Cagny en 1951 une très « grosse » raffinerie du sucre produit avec les betteraves cultivées dans la région.

L’usine de Cagny, c’était l’une des usines phares du groupe sucrier Saint Louis Sucre.

Saint Louis Sucre s’est vendu en 2001 au groupe Allemand Südzucker pour la modique somme de 1,6 milliard d’euros.

Un groupe fort ambitieux que ce groupe Allemand : Grâce à toutes sortes d’acquisitions en Europe, il y produit 22% du sucre de l’Union.

Il s’est même payé la prestigieuse société familiale Française « Nougat Chabert et Guillot » de Montélimar !

C’est un monstre « kolossal » dans le sucre.

Seulement voilà, ces Allemands ont décidé de fermer les 2 sucreries Françaises qu’ils possèdent, dont celle de Cagny, au motif de réduire la capacité de production de 700.000 tonnes pour faire augmenter les prix.

C’est donc dans l’indifférence générale et sans aucun état d’âme que notre beau village de Cagny va mourir avec sa raffinerie.

Certes, il n’est prévu de supprimer que 77 emplois pour n’en conserver que 8, sans compter les 70 saisonniers employés chaque année, une « goutte d’eau » dans la mer du massacre des emplois industriels en France.

Mais cette usine fait vivre environ 500 personnes si on prend en compte les familles, les sous-traitants et, bien sûr, les agriculteurs qui livraient l’usine (1.200 producteurs !).

Que vont donc devenir nos « bédas » ?

Voir des Allemands massacrer économiquement ma belle Normandie, je dois avouer qu’il y a là quelque chose qui me gêne.

Surtout quand on pense, par exemple, que la filière hydrolienne Normande a été sauvée par des britanniques grâce à Hervé Morin !

L’histoire serait-elle un perpétuel recommencement ?

C’est pourtant un beau produit le sucre, mais c’est notre premier ministre qui va être content : Pendant la récolte les camions bennes qui faisaient la navette champs/sucrerie, ils déboulaient à bien plus de 80 km/h sur les routes départementales !

On se rangeait en les voyant arriver ; ils ne tuaient personne, ils faisaient vivre au contraire.

  Le Scarabée Noir.

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article