PACTE AVEC LE DIABLE !

Publié le par Le Scarabée Noir

PACTE AVEC LE DIABLE !

Il est 6h15 du matin, nous sommes le 15 mars 2019 à l’Assemblée Nationale, le lieu de la représentation populaire.

47 députés sont présents sur les 577 élus

C’est l’heure où est votée la loi PACTE, la loi phare de Bruno Le Maire, la loi censée réformer en profondeur le fonctionnement des entreprises Françaises de métropole et d’Outre-Mer !

Que contient cette loi ?

Des bricoles sur une « meilleure transparence » des contrats d’assurance-vie, quelques réformettes sans trop d’intérêts sur les « seuils », mais surtout, elle autorise l’état à vendre ses participations dans des entreprises aussi stratégiques que Aéroports de Paris, Engie ou aussi rentables que la Française des Jeux !

ADP a versé à l’état 132 millions de dividendes en 2017, Engie 555 millions (accessoirement la loi PACTE prévoit la déréglementation du prix du gaz), FDJ 89 Millions.

L’état espère retirer 15 à 19 milliards d’euros de la vente de ces participations pour « contribuer «  à rembourser sa dette de 2 350 milliards !

A ce train-là, il faudrait vendre aussi le château de Versailles, le Mont Saint Michel, la Tour Eiffel, le Louvre, la gare de Perpignan, le pavillon de mon voisin et ses poules……, je suis sûr que plein de Chinois et de Qataris seront preneurs !

Et dire que certains croyaient que la leçon des autoroutes allait être retenue !

Force est de constater qu’il n’en est rien et que la « grande braderie » de l’industrie Française et des belles entreprises continue : Alstom « donné » à General Electric et à Siemens, Technip cédé pour « trois sous » à un groupe américain, STX bradé aux Italiens de Fincantieri, l’aéroport de Toulouse vendu à des Chinois qui se sont empressés de piller les réserves pour se distribuer des dividendes, sans oublier ALCATEL….

La liste est longue et on se demande bien à quel jeu joue le pouvoir en France, un pouvoir qui ne cesse de dire qu’il faut relancer le secteur industriel  et qui fait tout le contraire… en même temps.

S’agit-il d’une entreprise délibérée et systématique pour « casser la France » économiquement en même temps qu’on la casse socialement et culturellement, ou bien d’incompétence crasse ?

Il est légitime de se poser la question.

Car le vrai problème de la PME/PMI en France, il est simplissime : C’est l’accès au financement.

N’importe quel « petit chef de petite entreprise » vous le dira.

  Le Scarabée Noir .

 

Publié dans LE SCARABÉE NOIR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article