PROFANATION ET VOL DANS L’ÉGLISE DE NAINTRÉ, DANS LA VIENNE

Publié le par Observatoire de la Christianophobie

PROFANATION ET VOL DANS L’ÉGLISE DE NAINTRÉ, DANS LA VIENNE
PROFANATION ET VOL DANS L’ÉGLISE DE NAINTRÉ, DANS LA VIENNE

 

Un lecteur (merci G. T.) m’a signalé hier une profanation et des vols survenus dans l’église Saint-Vincent de Naintré (paroisse Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus en Châtelleraudais, diocèse de Poitiers). Voici ce qu’en dit le Père Louis de Villoutreys, curé de la paroisse, dans un courriel du 1er mars destiné à tous les responsables paroissiaux des églises :

Le tabernacle de Naintré a été vidé. Je m’en suis rendu compte hier [jeudi 28 février] à l’occasion de l’adoration du jeudi. Le ciboire avec les hosties et la lunule avec la grande hostie ont été volés. Il s’agit donc d’une profanation. Les faits ont eu lieu entre dimanche et jeudi [24-28 février]. La gendarmerie est allée sur les lieux. Les faits sont très graves, il s’agit du Saint Sacrement. À noter que des bougeoirs de l’église de Dangé-Saint-Romain [église Saint-Pierre] ont été volés cette semaine.

Je demande à ce qu’il n’y ait plus aucune clé de sacristie cachée dans les églises.

Je demande aussi que tous les objets du culte soient pris en photo, comme c’est le cas à Lencloître [église Notre-Dame] et Cenon [église Saint-Martin].

Merci à chacun d’être réactif.

L’insistance du curé à ce qu’aucune clé de sacristie ne soit plus désormais cachée dans une église s’explique par les recommandations qu’il avait faites aux responsables paroissiaux dès le 13 février dernier :

La Gendarmerie nationale nous demande d’être vigilant quant aux vols dans les églises (il y en a une vague dans la Vienne).
C’est pourquoi, il ne faut plus mettre de clés de [sacristies] cachées dans l’église (surtout si celle-ci est ouverte en journée). Il faut donc trouver d’autres solutions ici ou là.

De plus, vous n’êtes pas sans savoir qu’il y a des actes de vandalisme et de profanation dans les églises en France, en particulier il y a 10 jours à Lusignan juste avant la messe : la clef sur la tabernacle a permis le vol du ciboire laissant par terre les hosties consacrées.

Le Père de Villoutrey faisait suivre une alerte du secrétariat de l’archidiocèse du même jour qui avait, de son côté, reçu une mise en garde de la Gendarmerie de la Vienne, que voici :

Je souhaite attirer votre attention sur une recrudescence de vols au sein des églises sur l’ensemble du département de la Vienne depuis fin décembre (Sanxay, Lusignan, Saint Georges-les-Baillargeaux, Nieuil-l’Espoir et Lussac).

La manière d’opérer : portes des édifices ne sont pas verrouillées ou la clé est laissée à proximité et facilement accessible et visible.

Préconisations : Aucun moyen de protection ne peut être efficace sans l’implication humaine. C’est pourquoi tous vos administrés doivent être sensibilisés et impliqués dans la mise en sûreté de leur lieu de travail :

– verrouiller toutes les portes des bâtiments

– ne pas laisser les clés à proximité

Message à diffuser à l’ensemble de vos administrés.

Le tabernacle de l’église Saint-Vincent de Naintré avait déjà été vandalisé en décembre 2015

Daniel Hamiche

 

https://secure.gravatar.com/avatar/473623ac30ac379ddcd83eafeaa27703?s=100&r=pg&d=mm  Daniel Hamiche est journaliste. Il est administrateur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

Publié dans LIBERTÉ D'EXPRESSION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article